•  La Gauche a pris une claque et cela devait arriver .

    La Gauche a prit une claque et cela devait arriver .Sylvestre Brunaud..

    Mesdames ,Medemoiselles ,Messieurs .

    A l’heure où la crise des migrants force tous les Etats à rétablir des contrôles accrus à leurs frontières - à commencer par l’Allemagne qui regrette de plus en plus amèrement d’avoir créé un appel d’air en ouvrant toutes grandes les vannes passoires de cette immigration ,et où désormais les impératifs de sécurité nationale obligent à prendre toutes les mesures qui s’imposent, nos belles âmes s’adonnent à un entêtement qui ressemble fort à un chant de Hibou.

    La Gauche a pris une claque et cela devait arriver .

    De nouveau, tout est bon dans leur bouche dans un fauteuil, pour justifier l’injustifiable, pour faire passer des vessies pour des lanternes, bref pour tenter de sauver la mise à l’utopie dangereuse de la disparition des frontières. À les en croire, les frontières sont soi-disant inefficaces pour entraver les mouvements migratoires, empêcher l’afflux de travailleurs clandestins ou encore, aujourd'hui, compliquer les allers et venir des djihadistes de Daech. « Les lois et les institutions sont bafouées . Ne les renforçons surtout pas mais jetons-les au contraire à la poubelle ! » nous disent-ils en chœur… Je peux vous prouver de passer un char de combat sur un semi-remorque porte char par la porte de la Frontière ...
     
    Enragés de la mouvance « no border » dont on a pu admirer les prouesses émeutières sans cesse à Calais où ces vautours détruisent clôture des habitations pour taper sur du flic, oui la France a peur, dont idéologues jusqu’au-boutistes de l’européisme, ou plus simplement bien-pensants qui enfoncent depuis plus de 50 ans que personne ses doutes que la France dans est dans la crise et nos politiques ne voient rien du haut de leurs places, ou ne veulent pas voir..., ces belles âmes sont désormais aux abois. Leur rhétorique absurde sur la nécessité de se débarrasser des frontières est en train de passer de mode sous leurs propres yeux ce qui les affole. « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » dit l’adage… La politique de l'autruche se pratique à merveille surtout en ayant des braves Charlie enface de soi ....

    Bien sûr que la France doit dénoncer les accords de Schengen avant qu’il ne soit définitivement trop tard ! Comment ne pas voir la folie de maintenir nos frontières ouvertes à tous les vents alors que le pays, en crise profonde, n’en finit plus de payer l’addition : à Calais, dans les entreprises, désormais à Paris, demain avec l’afflux incontrôlé de migrants syriens en France qui, en vertu de la loi bien connue des vases communicants, finiront par se déverser alentour depuis une Allemagne trop pleine…
     
    Concernant la lutte contre le terrorisme, relevons ainsi deux points majeurs incontestables : tout d'abord, seul le rétablissement des contrôles fixes permettrait d'entraver et de tracer des terroristes qui se jouent des frontières internes à l'Union européenne et brouillent leur piste en passant d'un pays à l'autre avec la plus grande aisance et dans le plus parfait anonymat. La fable des « frontières intelligentes » qu'avancent les partisans du système de Schengen (qui serait soi-disant plus efficace que les frontières nationales en matière de sécurité) sont à cet égard clairement démentie par le réel et doit être dénoncée comme telle.
    Ensuite, comment ignorer les menaces très précises lancées depuis des mois par Daech - lesquelles ne sont jamais lancées en l'air , à propos de l’arrivée massive de populations syrienne en Europe avec, en leur sein, des combattants infiltrés ? Thibault de Montbrial a à Juste titre souligne ces derniers jours cet aspect des plus inquiétants. Nos belles âmes rétorqueront sans doute que cela représentera un nombre limité de djihadistes. Vraiment ? "un chiffre en réalité alarmant de danger pour le pays" Or, seule la fermeture sec des frontières avec contrôle systématique a la clé, permettra de limiter la casse et un tant soit peu le risque. Le gouvernement a le droit de ne pas ignorer cette réalité et il en portera l’écrasante responsabilité s’il ne le fait pas.

    Les élites de notre pays, compromises avec une prétendue « construction » européenne qui a dépossédé la France de ses frontières, n’avancent qu’à reculons, en freinant des quatre fers, vers le logique rétablissement de la plénitude de nos frontières. Ils feront tout ou presque pour y sursoir, à l’image d’un François Hollande qui hier du haut de la tribune du Congrès réaffirmait sa croyance en l’Europe sans frontières ! C’est pourquoi qu'il faut un référendum ait lieu sur la suppression du système de Schengen . Afin qu’à l’avenir, nos gouvernants ne puissent plus refuser de voir, mais d'essayer de comprendre où on va .., dont ils sont incapables de gérer la France et veulent sauver la planète..Je vous remercies .Sylvestre Brunaud ..


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Philippe PASCOT - BTLV TV - YouTube

    Intervention musclée de Philippe Pascot sur BTLV TV pour défendre la probité en politique.


    votre commentaire
  • Christian Estrosi : « Le devoir de la France est de soutenir Israël » 

    12074652_10153916616260579_1455252162366896346_n

    Le député-maire des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi, a réaffirmé dimanche son engagement à lutter contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël.

    « Les terribles agressions d’hier nous rappellent, si nécessaire, que la liberté de culte en France doit être protégée », a déclaré le candidat du parti Les Républicains pour les élections régionales prévues début décembre, lors d’une rencontre avec les communautés juives marseillaise, alpine, varoise et vauclusienne.

    « Face à la mécanique inacceptable qu’est la judéophobie, il est impératif que des élus de la République française et d’autres pays s’engagent et fassent rempart pour protéger les Juifs et soutenir Israël. Je suis et serai toujours de ceux-là. », a-t-il assuré.

    « Je déclare régulièrement devant toutes les instances que le devoir de la France est de soutenir Israël et de s’opposer à tous ceux qui menacent sa sécurité ou appellent à sa destruction. Il en est de même s’agissant de la protection des Juifs de France car chaque attentat, chaque agression, chaque insulte constitue, de fait, une atteinte intolérable à la République. », a exhorté M. Estrosi.

    « Si j’ai déclaré publiquement, lors de l’allumage de ‘Hanouka 5774, que je suis un Juif de cœur, je dois ajouter ici qu’Israël est, après la France, ma seconde passion nationale. « , a souligné l’élu.

    Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR


    votre commentaire
  •  Acte Isolé ou déséquilibré .Par : Pieds Noirs 9A.. 

    Article de Avril 2014 dans archives..

    La Repentance de qui ?? de quoi ?? ..Qui connaît les véritables massacre contre les Européens, organisées, après le 19 mars, par le FLN, pour les faire partir, avec la menace explicite : « la valise ou le cercueil » ? Qui sait que pendant que les musulmans exigent des mosquées en France, en Algérie, ils ont retiré les croix des églises et vandalisé nos cimetières ???...

    François Le Normal (FLN) dit Hollande Hollande, est plus occupé à satisfaire les revendications du FLN que des pieds-noirs. La première sortie du candidat socialiste a été pour commémorer le massacre du 17 Octobre 1961 sans connaître son histoire (la vraie). Avec le FLN Les mémoires saignent, les blessures saignent toujours et François Hollande est un sacré falso. Le 9 février 2012 François Hollande reproche à la droite sa "manie d'opposer les Français entre eux", le candidat socialiste à l'Elysée François Hollande en fait encore plus aux Français d'Algérie chaque jour.

             Honteux !! Un peu d’Histoire que diable !

    La France devrait, selon vos dires, Monsieur Hollande, demander pardon… vous rigolez ou quoi….!!!
    Monsieur Hollande, la  France devrait, selon vos dires « … / / commencer d’abord par reconnaître et faire repentance pour ces crimes et enfumages qu’elle a perpétrés en Algérie » ! ! !

                        Connaissez-vous vraiment le sujet ?

    Votre propos ressemble, à s’y méprendre, à ceux tenus par un « fruit des urnes » des primaires socialistes, selon lequel il serait temps, je le cite : « que la France présente ses excuses pour les 132 ans de colonialisme en Algérie ! ! ! »

    Ce monsieur, pur produit formaté dans l’une des fermes modèles de la fonction publique, qui avoue ne jamais lire un livre…. et donc à fortiori un livre d’histoire, …… n’aura rien de plus urgent à faire après son hypothétique accession à la présidence de la République Française, que d’aller humilier notre pays en allant s’agenouiller devant un homme, que Pierre Messmer accusa d’avoir planifié en 1962 le massacre des harkis, et… pour lui demander pardon ! ……

                                        PARDON DE QUOI ?

    Pardon d’avoir débarqué en 1830 à Sidi-Ferruch pourchasser le colonisateur ottoman qui affamait depuis plusieurs siècles les ancêtres du mafieux président algérien devant lequel il envisage de se prosterner, pillant leurs maigres biens, les réduisant à la famine et à la maladie ?Pardon d’avoir libéré les esclaves chrétiens européens, ravis sur les bateaux croisant en Méditerranée, entassés dans des bouges pour satisfaire les bas plaisirs des potentats locaux ?

     
    Pardon d’avoir défriché, drainé, asséché et fertilisé un sol à l’abandon depuis des siècles et d’avoir perdu à l’époque 106 « colons » sur 450, morts de maladie en Mitidja ?
    Pardon d’avoir construit des villes modernes là où il n’y avait rien ? Pardon d’avoir créé une agriculture prospère et exportatrice, alors qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer des produits de la terre ?
    Pardon d’avoir créé une industrie métallurgique là où il ne se trouvait que des cailloux ?
    Pardon d’avoir construit 12 grands barrages ?
    Pardon d’avoir implanté un immense réseau de postes et de télécommunication ? , d’avoir développé l’hôtellerie et le tourisme ? , d’avoir créé une industrie chimique, développé le gaz et l’électricité ?
    Pardon d’avoir installé un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes) ? Pardon d’avoir construit 23 ports, 34 phares, 23 aéroports ?
    Pardon d’avoir livré des gisements de gaz et de pétrole, installations d’exploitation comprises, à un pays qui ne s’était jusque là jamais intéressé au Sahara ?
    Pardon d’avoir apporté aussi la médecine, les nombreux dispensaires et hôpitaux et d’avoir permis à 2 millions d’autochtones qu’ils étaient en 1872 d’avoir 9 millions de descendants en 1962 ?, d’avoir éradiqué la peste, le choléra, la variole, le typhus et bien d’autres joyeusetés du même acabit ?
    Pardon d’avoir apporté l’enseignement ? … ce qui fit dire à Belkacem Ibazizen, fils d’un instituteur kabyle ( rien à voir avec les arabes) « La scolarisation française a fait faire aux Arabes un bon de mille ans ! » ?

                                    ET PUIS QUOI ENCORE?

    Sur un million de Pieds Noirs, 20000 seulement étaient des « colons » dont 40% exploitaient moins de 10 hectares. Les 12000 autres (45000 en comptant leurs familles) ne représentaient que 4,5% du total de la population Pied Noir ! …… Les 95,5% restants étaient des ouvriers, des employés, des techniciens, des fonctionnaires, des commerçants, souvent bien moins payés qu’en métropole !
    Si le prétendant socialiste à la magistrature suprême lisait autre chose que des fiches résumées, …… comme par exemple les livres de l’écrivain algérien Boualem Sansal, il pourrait, tout comme vous, découvrir qu’il a écrit :
    « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi, … Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »

    C’est également lui qui écrivait déjà avec lucidité :
    « Trente ans après l’indépendance, nous voilà ruinés, avec plus de nostalgiques que le pays comptait d’habitants et plus de rapetoux qu’il n’abritait de colons. Beaucoup d’Algériens regrettent le départ des Pieds Noirs. S’ils étaient restés, nous aurions peut-être évité cette tragédie. »
    Il rejoint en cela la journaliste Malika Boussouf qui écrit également :
    « Si les Pieds Noirs n’étaient pas partis en masse, l’Algérie ne serait peut-être pas dans l’état désastreux dans lequel elle se trouve. »
    Dans les fiches résumées du prétendant, lui en a-t-on seulement glissé une qui lui aurait permis d’apprendre par exemple, au hasard, que :
    Ferhat Abbas, président de la république algérienne, du temps du G.P.R.A., avait reconnu :
    « La France n’a pas colonisé l’Algérie. ELLE L’A FONDÉE. »
    C’est le 14 octobre 1839, et par décision du ministre de la guerre, que le nom ‘’Algérie‘’ fut attribué pour la première fois à cette partie de l’Afrique du Nord. Il n’y a jamais eu auparavant dans l’Histoire de pays ainsi nommé !
    Et pour en terminer après cela, qui a dit, cher monsieur Egomis :
    « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures. »
    Vous donnez votre langue au chat monsieur Egomis ? …… c’est l’aïeul spirituel du prétendant :… Jules Ferry au cours d’un discours tenu devant les députés le 28 juillet 1885, discours transcrit au Journal Officiel.
    Quels furent les apôtres de l’extension aux « peuples inférieurs » des bienfaits civilisateurs de la France républicaine? Réponse: Victor Hugo, Gambetta, Jaurès.
    Alors, monsieur Egomis, je vous repose la question : ……                                                

                                      PARDON DE QUOI ?
    Ah oui ! …… des crimes !
    Là encore, êtes-vous bien sûr de savoir de quoi vous parlez ?
    Vous souvient-il de la façon dont débuta la « guerre d’Algérie » le 1er novembre 1954 ? … par l’assassinat d’un instituteur, Guy Monnerot, dans les gorges de Tighanimine dans les Aurès. C’est glorieux n’est-ce pas ?Ceux qui prirent la décision de déclencher ce conflit prirent alors TROIS INITIATIVES :
    Le choix du moment …un jour de fête religieuse chrétienne,Le choix du théâtre d’action : l’ensemble du territoire des trois DÉPARTEMENTS de notre province algérienne.Le choix des MOYENS ! … LE TERRORISME, l’ÉGORGEMENT, LES ATTENTATS AVEUGLES, LE PLASTICAGE LÂCHE, LE CRIME GRATUIT, L’ÉMASCULATION, L’ÉNUCLÉATION, etc……… ( méthodes pérennes depuis l’hégire… !)
    Ils n’épargnèrent d’ailleurs pas les peuplades musulmanes fidèles à la France. Elles constituaient d’ailleurs LA MAJORITÉ DES AUTOCHTONES !En février 1956, qui choisit finalement la voie de la recherche d’une victoire militaire en Algérie ? Réponse …le président du conseil socialiste Guy Mollet.
    Qui donna les pleins pouvoirs au général Massu en janvier 1957, pour mener et gagner la bataille d’Alger ?Rép:le gouverneur général socialiste Robert Lacoste.
    Nous les avons combattus, en leur empruntant parfois leurs propres méthodes [seul moyen de se faire respecter par cette eux], …MAIS SANS JAMAIS LES ÉGALER ! …… Ils furent néanmoins militairement vaincus sur le terrain.
    Si l’On n’avait pas été aussi pressé de jeter l’Algérie aux orties en l’abandonnant aux assassins sans foi ni loi du FLN, dépourvus de toute légitimité ainsi que de toute éthique politique et morale, l’indépendance aurait pu s’envisager sous de meilleurs auspices. Beaucoup d’officiers français préparaient les conditions d’un transfert de souveraineté plus serein et plus acceptable pour tout le monde, …… SURTOUT POUR LES ALGÉRIENS ET POUR LES PIEDS NOIRS !……
    On sait ce qu’il en fut !
    Le FLN ne respecta pas les accords d’Évian.Il «génocida » les harkis, les moghaznis, les tirailleurs ainsi que bon nombre d’Européens qui eurent la faiblesse de croire en leur humanité.
    Alors que l’ensemble de la classe politique française cesse de se balader avec sa repentance ridicule en bandoulière, avec des états d’âne [*] qui n’ont pas lieu d’être !!!

     LA FRANCE N’A ABSOLUMENT RIEN A SE FAIRE PARDONNER ! …… RIEN !!!  Et les pieds noirs ne baisserons pas le pantalon ,aucune repentance a exiger .. Du respect rien que du respect,la France n'a rien a ce reprocher Monsieur Hollande ... Oui nous le voyons bien que demain la France aura changer de drapeau et de coutumes car nous les pieds noirs nous le savons depuis la perte de nos départements Français et non colonisé , apprenez votre histoire ..LA VRAIE!!! .

    Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire