• Après Lucette, c'est Georgette qui attend Hollande pour le café !

    Vas-y Georgette !!!

    Patriotes en Colère


    votre commentaire
  • Immigrés illégaux par centaines de milliers : Mis en garde alarmante d'un médecin...

    Mise en garde alarmante d'un médecin...

    Une femme médecin allemande envoie ce message d’alerte au monde... (Voici une traduction de son texte ; pour lire la version originale en anglais, voir plus bas) :

    Hier, à l'hôpital, nous avons eu une réunion sur la façon dont la situation ici et dans les autres hôpitaux Munich est insoutenable. Cliniques ne peuvent pas gérer les situations d'urgence, de sorte qu'ils commencent à les envoyer tous aux hôpitaux.

    Beaucoup de musulmans refusent d’être traités par du personnel féminin et, nous, les femmes, refusons de nous occuper de ces spécimens, en particulier d'Afrique. Les relations entre le personnel et les migrants vont de mal en pis. Depuis le dernier week-end, les migrants qui arrivent dans les hôpitaux doivent être accompagnés par la police avec des unités K-9.

    Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques que nous, en Europe, ne savons pas comment traiter. S’ils reçoivent une prescription à la pharmacie, ils apprennent qu'ils ont à payer comptant. Cela conduit à des réactions violentes incroyables, surtout quand il s’agit de médicaments pour les enfants. Ils abandonnent alors leurs enfants au personnel de la pharmacie avec l’injonction : "Alors, soignez-les vous-mêmes ici!" Alors, la police doit non seulement garder les cliniques et les hôpitaux, mais aussi les grandes pharmacies !

    Vraiment, nous avons dit ouvertement : Où sont tous ceux qui avaient accueilli devant les caméras de télévision, avec des signes dans les gares ?! Oui, pour le moment, la frontière a été fermée, mais un million d'entre eux sont déjà ici et nous ne serons certainement pas en mesure de nous débarrasser d'eux.

    Jusqu'à présent, le nombre de chômeurs en Allemagne était de 2,2 millions. Désormais, il sera d’au moins 3,5 millions. La plupart de ces gens sont complètement inaptes au travail. Une toute petite minorité d’entre eux ont un minimum d’éducation. Qui plus est, leurs femmes ne travaillent généralement pas du tout. J’estime qu’une sur dix est enceinte. Des centaines de milliers d'entre eux ont apporté les nourrissons et les petits enfants de moins de six ans, beaucoup émaciés et maltraités. Si cela continue, et que l'Allemagne ré-ouvre ses frontières, je retourne en République tchèque. Personne ne peut me garder dans cette situation, même pas le double du salaire que j’aurai là-bas. Je suis venue en Allemagne, pas en Afrique ou au Moyen-Orient.

    Même le professeur qui dirige notre département nous a dit combien il était triste de voir qu’une femme de ménage nettoie tous les jours pendant des années pour [seulement] 800EUR, puis de voir des jeunes hommes dans les couloirs qui viennent attendre avec leur main tendue, veulent tout gratuit, et quand ils ne l'obtiennent pas, ils piquent une crise.

    Je n’ai vraiment pas besoin de ça ! Mais je crains que si je reviens, à un certain point ce sera la même chose en République tchèque. Si les Allemands, avec leur nature ne peuvent pas gérer cela, en Tchéquie ce serait le chaos total. Personne qui n’a pas fait l’expérience d’être en contact avec eux n’a la moindre idée de leur comportement sauvage, en particulier les Musulmans venant d'Afrique, et comment ils se comportent comme étant supérieurs à notre personnel, en ce qui concerne les accommodements religieux.

    Pour l'instant, le personnel de l'hôpital local ne s’est pas effondré par la contamination par les maladies qu'ils ont amené ici, mais, avec tant de centaines de patients chaque jour cela est juste une question de temps.

    Dans un hôpital à proximité du Rhin, les migrants ont attaqué le personnel avec des couteaux après avoir amené un bébé de 8 mois au bord de la mort, qu’ils avaient traîné à travers la moitié de l'Europe pendant trois mois. L'enfant est mort en deux jours, bien qu’ayant reçu les meilleurs soins dans l'une des cliniques pédiatriques les plus répétées d’Allemagne. Le médecin a dû subir une intervention chirurgicale et deux infirmières ont été mises dans l'unité de soins intensifs. Personne n'a été puni.

    On interdit à la presse locale d'écrire à ce sujet, donc nous avons été informés par courriel. Que serait-il arrivé à un Allemand s’il avait poignardé un médecin et les infirmières avec un couteau? Ou s’il avait répandue sa propre urine infectée par la syphilis au visage d'une infirmière et lui avait ainsi transmis son infection ? Au minimum il irait tout droit en prison et plus tard au tribunal. Avec ces personnes - jusqu'à présent - rien n'a été fait.

    Et je demande donc, où sont tous ces gens qui les réceptionnent et les accueillent dans les stations de train ? Assis tranquilles à la maison, profitant de leurs subventions d’associations « à but non lucratif » ( !) et impatients de voir arriver d’autres trains [plein d’immigrés clandestins] qui leur permettront de jouer à nouveau leur rôle d’« accueillants » et récupérer leur part de fric.

    Si cela ne tenait qu'à moi, je voudrais rassembler tous ces « accueillants » et de les amener ici au service des urgences de notre hôpital, comme préposés. Ainsi, dans un bâtiment dévolus aux seuls immigrés clandestins, de façon à ce qu’ils puissent s’occuper d’eux, eux-mêmes, sans la police armée, sans les chiens policiers qui sont aujourd'hui dans tous les hôpitaux ici en Bavière, et sans aide médicale.

    --------

    A Female Physician in Munich, Germany sends a message to the world . . . . . .

    Yesterday, at the hospital we had a meeting about how the situation here and at the other Munich hospitals is unsustainable. Clinics cannot handle emergencies, so they are starting to send everything to the hospitals.

    Many Muslims are refusing treatment by female staff and, we, women, are refusing to go among those animals, especially from Africa. Relations between the staff and migrants are going From_bad to worse. Since last weekend, migrants going to the hospitals must be accompanied by police with K-9 units.

    Many migrants have AIDS, syphilis, open TB and many exotic diseases that we, in Europe, do not know how to treat them. If they receive a prescription in the pharmacy, they learn they have to pay cash. This leads to unbelievable outbursts, especially when it is about drugs for the children. They abandon the children with pharmacy staff with the words: "So, cure them here yourselves!" So the police are not just guarding the clinics and hospitals, but also large pharmacies.

    Truly we said openly: Where are all those who had welcomed in front of TV cameras, with signs at train stations?! Yes, for now, the border has been closed, but a million of them are already here and we will definitely not be able to get rid of them.

    Until now, the number of unemployed in Germany was 2.2 million. Now it will be at least 3.5 million. Most of these people are completely unemployable. A bare minimum of them have any education. What is more, their women usually do not work at all. I estimate that one in ten is pregnant. Hundreds of thousands of them have brought along infants and little kids under six, many emaciated and neglected. If this continues and German re-opens its borders, I’m going home to the Czech Republic. Nobody can keep me here in this situation, not even double the salary than at home. I went to Germany, not to Africa or the Middle East.

    Even the professor who heads our department told us how sad it makes him to see the cleaning woman, who for 800 Euros cleans every day for years, and then meets young men in the hallways who just wait with their hand outstretched, want everything for free, and when they don’t get it they throw a fit.

    I really don’t need this! But I’m afraid that if I return, that at some point it will be the same in the Czech Republic. If the Germans, with their nature cannot handle this, there in Czechia it would be total chaos. Nobody who has not come in contact with them has no idea what kind of animals they are, especially the ones from Africa, and how Muslims act superior to our staff, regarding their religious accommodation.

    For now, the local hospital staff has not come down with the diseases they brought here, but, with so many hundreds of patients every day – this is just a question of time.

    In a hospital near the Rhine, migrants attacked the staff with knives after they had handed over an 8-month-old on the brink of death, which they had dragged across half of Europe for three months. The child died in two days, despite having received top care at one of the best pediatric clinics in Germany. The physician had to undergo surgery and two nurses are laid up in the ICU. Nobody has been punished.

    The local press is forbidden to write about it, so we know about it through email. What would have happened to a German if he had stabbed a doctor and nurses with a knife? Or if he had flung his own syphilis-infected urine into a nurse’s face and so threatened her with infection? At a minimum he’d go straight to jail and later to court. With these people – so far, nothing has happened.

    And so I ask, where are all those greeters and receivers from the train stations? Sitting pretty at home, enjoying their non-profits and looking forward to more trains and their next batch of cash from acting like greeters at the stations. If it were up to me I would round up all these greeters and bring them here first to our hospital’s emergency ward, as attendants. Then, into one building with the migrants so they can look after them there themselves, without armed police, without police dogs who today are in every hospital here in Bavaria, and without medical help.

    Is this "situation" coming to America?


    4 commentaires
  • le changement c'est sans dent
    «François, Lucette et les sans-dents…La théorie Balladur! » L’édito de Charles SANNAT !

    ..

    Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

    Bon je vais faire appel à votre mémoire. Nous sommes quelques années en arrière. Vers 1995. Balladur et Chirac se disputent la succession d’un Mitterrand mourant.

    Balladur qui porte sur lui la bourgeoisie a du mal à faire « peuple »… ce qui est vrai. Chirac est à l’aise avec le cul des vaches, et les Guignols (pas cryptés à l’époque) surnommaient Balladur Couille-Molle… certes vulgaire. Chirac, lui proclamait « mangez des pommes » !

    Bref, il y a eu l’épisode « Balladur mange des merguez avec les doigts »… un grand moment. Et cela se voyait que Balladur n’avait jamais fait un « barbeuc » de sa vie.

    Alors il fallait quand même qu’il fasse peuple. Du coup, on a inventé une panne d’hélico et Balladur a fait du stop…. ridicule. L’hélico se pose dans un champ, un gars passe par là, ramasse le Premier ministre qui tend le pouce et le conduit jusqu’à la Préfecture la plus proche… cela fait la « une » des JT du soir… après enquête, le gus prenant Balladur en stop était le beau-frère du gendre du garde du corps du Premier ministre et l’hélico marchait très bien… Il fallait faire peuple.

    Balladur ne fît jamais peuple. Il fût battu et Chirac élu.

    Hollande en campagne…

    Hollande qui est en campagne depuis que le chômage baisse – et je vous annonce qu’il va continuer à baisser puisque le gouverne-ment passe à la paille de fer les effectifs des chômeurs et cherche des sources de radiation supplémentaires (voir dans cette édition) – va bien se représenter.

    Sa stratégie est d’une simplicité biblique (je sais parler de stratégie biblique au sujet de mamamouchi risque de mal passer), faire monter le FN pour diviser la droite et passer au second tour face à la Marine.
    Tout le monde encense le génie pestilentiel, pardon présidentiel, qui a trouvé la martingale.
    Personne n’ose imaginer un scénario qui consisterait à voir la proposition suivante : Sarko, Hollande, Marine.

    Je vais vous dire ce qu’il va se passer dans un tel cas et dans deux ans avec une situation qui se sera considérablement dégradée, avec une crise des migrants, une délinquance en hausse, un chômage qui ne baissera que dans l’esprit de la lumière éteinte du palais.

    Il va se passer un cataclysme. Et vous savez pourquoi ? Parce que si notre crasse politique nous propose un Hollande/Sarko, alors ils auront Marine. Ils ne l’auront pas au second tour. Non. Ils l’auront dès le premier tour avec 50,001% des voix. On comptera et re-comptera. La crise politique sera majeure. Une situation potentiellement explosive même !

    On pourrait imaginer dans un tel cas les forces de l’extrême gauche et socialiste refuser le résultat des urnes avec la bénédiction des autorités européennes passées maîtres dans l’art de masquer la réalité du totalitarisme européen. Ce front uni et violent comme l’ont déjà parfaitement annoncé certains leaders de la gauche de la gauche trouverait des alliés naturels dans certaines bandes de banlieues trop heureuses de venir faire « le coup de poing » sur font de tensions éthnico-sociales, de rancœurs et autres sentiments forts « constructifs ».

    Dans un tel contexte le FN refuserait naturellement qu’on lui refuse le résultat des élections, des affrontements violents et une police parfaitement transparente, légitimiste (et plutôt de droite), refusant les ordres d’un Président battu ; un gouvernement en sursis qui demanderait à des policiers d’agir contre les résultats d’une élection alors qu’une proportion non négligeable d’entre-eux risque à titre personnel de voter pour une candidate dont la bien-pensance refuse que l’on prononce le nom…

    Dès lors le pays serait livré aux « minorités » agissantes, ce qui est exactement le sens de l’histoire. Jamais un grand événement historique fût « populaire » par la masse. L’histoire est toujours écrite par les plus « extrémistes » par définition minoritaires. L’écrasante majorité reste silencieuse. Ce fût le cas pour la prise de pouvoir par Hitler, ce fût également le cas pour la révolution russe d’octobre 1917. Ce fût le cas pour Pétain, comme ce fût le cas pour la résistance. Il y avait sommes toutes peu de « miliciens » et peu de « résistants »… 95% de la population était passive. Ce phénomène a lieu en France mais partout dans le monde.

    L’histoire n’est jamais écrite par la majorité au suffrage universel et sortant des urnes dans un climat de félicité et de bonheur partagé.

    L’autre grande erreur d’analyse, à mon sens, de nos dirigeants est de croire en la solidité de nos institutions. Plus personne n’y croit. Ces mêmes dirigeants ont tout fait pour casser les sentiments nationaux, d’appartenance, ou de patriotisme. Or les institutions se cimentent uniquement à travers une « histoire » à laquelle tous les gens adhèrent. Il n’y a plus d’histoire. Il n’y a plus de ciment. Au premier coup de fusil, les institutions s’effondreront comme ce fût le cas dans l’ex-URSS. Elles existaient, elles étaient très solides sur le papier… sauf que plus personne n’y croyait.

    Au premier coup de fusil, Hollande prendra la fuite laissant le pouvoir vacant. Il est peu probable que le Président syrien lui donne l’asile à Damas.

    Ma femme hurle derrière moi, tu ne peux pas écrire ça. Si je peux.

    Je ne vous dis pas que c’est ce qui va se passer. Je vous dis que ça pourrait se passer et qu’il me semble important de l’écrire. Il s’agit d’un scénario. Mais c’est étrange, ce scénario n’est jamais envisagé.

    Je ne vous dis pas que c’est bien ou que c’est mal, qu’il faut le souhaiter ou le redouter. Je vous dirais qu’éventuellement il faut s’y préparer…

    Chacun ses convictions et je n’ai pas à dire pour qui il faut voter ou pas voter. Ce serait insulter l’intelligence de mes chers lecteurs. J’analyse. J’observe et je partage des réflexions. Rien de plus. Rien de moins.

    Ce que je vous dis, c’est que Hollande ET Sarkozy ont présidé et dirigé ce pays.

    Ils l’ont mal fait.

    Nous proposer de choisir à nouveau entre ces deux gus est une provocation du système à l’égard des Français. C’est le déni même de démocratie. Alors beaucoup. Le plus grand nombre ne se déplacera pas pour aller voter pour l’un de ces deux imbéciles dont on a vu ce qu’ils valaient… à vrai dire pas grand chose.

    La grande masse ne se déplaçant pas faute de choix véritable, l’abstention atteindra des sommets pour un premier tour, ouvrant un immense boulevard. Voilà à quoi va mener la « stratégie » Hollande.

    Alors pour faire peuple, pour faire « popu » on va boire le café chez l’habitant…

    C’est dans ce contexte que le ventre mou du pouvoir se déplace chez l’habitant pour boire un « caoua »…
    un moment cocasse.
    Face caméra c’est génial.
    Puis BFM TV fait un reportage en allant demander à la Lucette comment ça s’est passé la visite de mamaouchi 1er…

    Vous trouverez la vidéo ci-dessous c’est un moment hilarant.

    Lucette explique que la dame de la mairie est venue faire le ménage…

    Lucette explique que la dame de la mairie a apporté des chaises car elle n’en avait pas assez.

    Lucette explique que le monsieur de la mairie c’est lui qui a apporté les thermos de « caoua », les tasses, et qui faisait le service.

    Lucette explique que les « messieurs » du Palais du roi sont venus pour lui demander ce qu’elle allait dire au Président. Alors Lucette elle dit qu’elle voulait dire que c’était dégueulasse qu’on laisse les gens crever dehors et qu’on accueille les migrants… (elle est un peu facho la Lucette, elle me fait penser aux heures les plus sombres de notre histoire… et si elle n’était pas ménopausée, je serais enclin à croire que le ventre de la bête est toujours fécond…)…

    Évidemment les messieurs du Palais ont dit non à Lucette. Voilà Lucette les questions que le phare dans la tempête va te poser. Tu ne sais pas lire Lucette… on va te « briefer »…

    Enfin vu ce que Lucette a balancé sur BFM TV je pense qu’elle va avoir un contrôle fiscal, à moins qu’elle ne bénéficie d’une hospitalisation d’office en psychiatrie… à son âge pensez donc, pauvre Lucette… elle repassera pour un nouveau dentier. Tient dans les dents ! Elle restera sans-dents… En tout cas, la mémé Lucette s’est sacrément payée la tête de François, et c’est assez logique.

    Le fonds de ma pensée c’est que la Lucette a été prise ostensiblement pour une conne par nos mamamouchis et les conseillers élyséens.

    Le problème c’est qu’à la Lucette « on la lui fait pas »… et pouf, le coup de pied de l’âne. Sous certains côtés simples, nos concitoyens sont loin d’être aussi simplets que ce que voudrait croire « l’élite » de la nation. On peut même lui décerner la palme de « l’impertinente de l’année ».

    Voilà donc la tournure que prennent les événements… et je peux vous dire que cela va nous mener droit à une catastrophe. Il ne faudra pas s’en étonner. Ce genre de méthode ne peut que créer un sentiment profond d’écœurement.

    La théorie Balladur

    Elle est simple. Plus un dirigeant veut faire populaire moins il a de chance de faire populaire et d’être élu.
    Il faut tout simplement aimer son peuple, les Français, dans leur diversité et dans leur singularité.

    Il faut vouloir leur bien, en général cela transparaît et inconsciemment les Français le perçoivent.

    Aucun des deux candidats, Sarko ou Hollande, ne sont en capacité d’aimer les gens pour ce qu’ils sont. Ils ont donc déjà tous les deux perdu. Ils ne veulent juste pas le reconnaître et cela augure d’une crise politique monumentale si les grands partis politique ne proposent pas d’autres choix aux citoyens.

    Préparez-vous, il est déjà trop tard !

    Charles SANNAT
    Insolentiae signifie impertinence en latin
    Pour m’écrire charles@insolentiae.com
    Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

    Abonnez-vous également à ma lettre d’informations, c’est gratuit, donc ce n’est pas cher, vous pouvez aussi abonner vos amis, votre famille, ou pas… !!! C’est juste en dessous, le gros machin rouge qui ressemble à une flèche!!

    « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

    « Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

    http://insolentiae.com/2015/11/03/francois-lucette-et-les-sans-dents-la-theorie-balladur-ledito-de-charles-sannat/

    votre commentaire
  • Après l’affaire Lucette, la nausée me prend …

    Je ne sais pas comment vous avez vécu l’affaire du bidonnage de la visite de Hollande chez madame Lucette Brochet mais personnellement elle m’a donné la nausée. Et deux jours après l’écriture de mon précédent article « Elle est belle la proximité de monsieur Hollande avec le peuple !« ,  mon malaise perdure …

    Voilà un président de la République « de gauche » qui nous rabâche tous les quatre matins qu’il est proche des gens parce qu’il est juste un président normal et qui laisse ses communicants monter des visites bidons chez l’habitant.

    Pendant que j’écoutais le témoignage de Lucette au micro de BFMTV qui, très naïvement, vendait la mèche de l’organisation de A à Z de la visite du Président dans sa maison, j’étais stupéfait mais à la fin de l’interview, quand Lucette a conclu en disant que c’était génial et qu’elle était tombée sous le charme de monsieur le Président, c’est là que la nausée m’a pris !

    J’ai eu la chance de bénéficier de l’ascenseur social mais je n’ai pas oublié où sont mes racines. J’avais un grand-père qui, après avoir été chauffeur d’une comtesse en Savoie, avait fini ouvrier chez Citroën et l’autre, en Dordogne qui avait commencé à travailler dans un laminoir à l’âge de … 11 ans. Voir un président de la République, censé représenter tous les Français, et notamment les plus modestes d’entre-eux, manipuler cette dame visiblement d’origine modeste, à la naïveté touchante, pour se donner l’image d’un homme proche du peuple est insupportable et méprisable !

    hollande-visite-a-lucette2

    Je me suis pris à imaginer la réunion de préparation de la fameuse visite qui réunissait dans le bureau du président : François Hollande, le secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet et le conseiller en communication, Gaspard Gantzer.

    François Hollande : « Bon, Gaspard, qu’est-ce que tu nous as préparé pour ma visite en Lorraine ? »

    Jean-Pierre Jouyet : « excusez-moi d’intervenir mais je vous rappelle l’objectif de ce déplacement : rameuter l’électorat populaire pour les régionales ! »

    François Hollande : « Oui, Jean-Pierre ! Un président proche du peuple … Voilà le message ! »

    Gaspard Gantzer : « On a bien travaillé là-dessus ! Soyez sans crainte, visite dans une petite ville de Lorraine. Rien de tel que la Lorraine pour faire peuple ! Ça fait mineur, classe ouvrière ! On a choisi un quartier pauvre de Vandoeuvre-lès-Nancy et on a prévu d’aller chez une infirmière à la retraite.  »

    Jean-Pierre Jouyet : « on a vérifié : une ville de gauche avec un maire pur jus socialiste et une infirmière choisie par le maire lui-même. »

    François Hollande : « Faudrait la faire répéter avant … qu’elle ne raconte pas de conneries … Avec les sans-dents, faut toujours se méfier ! » (gros rires bien gras …)

    Gaspard Gantzer : « Vous inquiétez pas ! Elle va être marquée à la culotte. J’ai déjà deux de mes adjoints qui sont partis la cornaquer de près ! »

    François Hollande : « Et pour la bouffe, vous avez pensé à prendre un en-cas chez elle ? Giscard faisait ça à l’époque, mais lui n’avait aucune chance de faire « peuple » !!! Tandis que moi, j’ai le look qui va bien ! »

    Gaspard Gantzer : « le maire a proposé que tu prennes le café avec Lucette … Oui elle s’appelle Lucette, ça ne s’invente pas ! Si avec ça, on ne fait pas peuple, je démissionne ! La mairie se charge de la logistique. Les services de la mairie passeront la veille pour faire le ménage et livrer des chaises. Et la mairie apportera tout, café, tasses, etc … J’ai dû promettre une petite subvention au maire, faudra y penser ! »

    François Hollande : « Et au niveau médias ? »

    Jean-Pierre Jouyet : « Pas de soucis ! Tu auras la totale ! J’ai appelé Emmanuel (il s’agit de d’Emmanuel Hoog, PDG de l’AFP) tu auras une couverture nationale ! France 2 et France 3 relayeront au max comme d’habitude ! On pense avoir au minimum 8 photographes et cameramen dans la salle à manger de Lucette »

    François Hollande : « C’est Lucette qui va être contente ! ça va être son heure de gloire ! En tout cas, faites bien gaffe, qu’elle dise pas de conneries ! »

    Gaspard Gantzer : « T’inquiète pas ! Elle répète en ce moment même ! Et il parait qu’elle t’adore ! »

    Suite à cette réunion, et grâce à la diligence de la mairie socialiste de Vandoeuvre-lès-Nancy, la visite de Hollande s’est magnifiquement passée. Le président était de bonne humeur et il a plaisanté avec l’employé de mairie chargé de servir le café : « Alors c’est vous monsieur café ? »

    Ça c’est du président de gauche qui sait mettre à l’aise le petit personnel !

    Voilà toutes les raisons de cette nausée que m’inspire cette mise en scène sordide et lamentable ! Que Lucette ait conclu son histoire en indiquant qu’elle était tombée sous le charme du président, montre toute la dangerosité de ce personnage fourbe qui a été capable de tromper tant de millions de Français pour arriver où il est !

    Mais, il semble qu’il y ait une justice dans ce monde politique pourri …

    Patatras ! Le lendemain tout ce bel édifice s’écroulait à cause de Lucette et de sa touchante naïveté ! Sans penser à mal, Lucette a raconté par le menu toute la phase de préparation de la visite et notamment les recommandations sur ce qu’elle devait dire et surtout ce qu’elle ne devait pas dire …

    Gaspard Gantzer

    Gaspard Gantzer

    On peut tout de même se demander où Hollande a recruté son conseiller en communication, Gaspard Gantzer ?

    Comment est-il possible que personne n’ai pensé à lui interdire de parler aux journalistes après la visite ?

    Il me vient une idée ! Et si Gaspard Gantzer roulait pour Sarkozy ?

    Christiane Taubira serait bien inspirée de demander la géolocalisation des portables de l’ancien président au lendemain de la visite de Hollande …

    Enfin, tout est bien qui finit … mal pour Hollande !

    En pleine campagne massive de communication !

    http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/


    votre commentaire
  •  Nancy : Lucette a trouvé refuge chez sa fille après la visite de François Hollande

    Émue et déboussolée par la polémique née à la suite de la visite de François Hollande chez elle, à Vandœuvre, jeudi, Lucette Brochet est tombée dans les escaliers ce lundi. 

    Nancy. Lucette Brochet n’en peut plus. « Elle est très fatiguée et a besoin de tranquillité », insiste sa fille qui habite dans les environs de Nancy. C’est chez elle que Lucette a d’ailleurs trouvé refuge après l’emballement médiatique, notamment des grands médias nationaux, suite à la venue du président de la République, jeudi dernier, dans son petit appartement du quartier de de Trèves-Fribourg à Vandœuvre-lès-Nancy.

    De multiples journalistes continuent en effet à essayer de la joindre. Et le moindre de ses faits et gestes est épié. La nouvelle d’une pseudo-hospitalisation de la retraitée de Vandœuvre a ainsi commencé à faire le buzz dans les rédactions ce lundi matin.

    Comme pour toute rumeur, il y a un peu de vrai et beaucoup de faux. « Lucette est effectivement tombée dans les escaliers à mon domicile, ce matin. C’est à la fois dû à sa fragilité car elle a été opérée de la hanche il y a un mois et à l’émotion provoquée par la polémique autour de la visite du président » raconte sa fille. L’état de la retraitée de Vandœuvre n’a, heureusement, pas nécessité une hospitalisation. Une grosse peur, donc, mais pas de blessure.

    Reste l’envie de se reposer et de retourner à l’anonymat. « Je ne comprends pas l’ampleur qu’a pris toute cette affaire », réagit la fille de Lucette. Elle n’est pas la seule. Un agent de sécurité vandopérien, Abul Gekan, qui connaît bien Lucette est également stupéfait : « Il faut lui foutre la paix. C’est une dame super-gentille. Elle n’a pas spécialement d’opinion politique et n’a pas été manipulée par le maire », tonne-t-il.

    « Pas un coup monté »

    Stéphane Hablot, le maire de Vandœuvre, confirme : « Lucette n’y est pour rien dans toute cette histoire. Il faut la laisser tranquille. Elle est dépassée par cette polémique. À présent, elle ne veut donc plus parler à personne ».

    L’élu, pour sa part, assume tout. « Les émissions satiriques se moquent d’elle. Pendant ce temps-là, on ne parle pas du reste, de l’essentiel. Alors oui, la municipalité a apporté le café et des fleurs chez elle. Mais ce n’était pas un coup monté. Non, c’était juste une visite préparée. Désolé, mais quand il s’agit du Président de la République de la sixième puissance du monde, forcément, ça nécessite un minimum de préparation ».

    Stéphane Hablot explique qu’il connaît Lucette Brochet depuis longtemps. Pas parce qu’elle est militante socialiste, comme certains médias l’ont affirmé. D’ailleurs elle ne l’est pas. « Son fils est un copain d’enfance. Mais si on a décidé d’aller chez elle, c’est pour parler de son parcours résidentiel. De raconter sa nouvelle vie dans son nouveau logement en toute liberté ». Le premier magistrat assure aussi être allé la veille à la rencontre des habitants de sa ville pour les inviter à discuter et à échanger avec François Hollande. Il déclare surtout que l’Élysée ne lui a rien imposé. « Ni avant ni après », martèle-t-il.

    Christophe GOBIN et Alexandre POPLAVSKY

    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?to=&from=&a=http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2015/11/02/nancy-apres-la-visite-de-francois-hollande-lucette-a-trouve-refuge-chez-sa-fille


    1 commentaire