• A Lunel, il ne leur manque que les kalachnikovs en bandoulière .

    Par :Michel Janva..

    Lunel, ce n'est ni en Syrie ni en Irak, c'est dans l'Hérault, en France :

    L"Ils ont les clés. Ce sont les maîtres. Le soir, comme leurs homologues de l’État islamique, les “barbus” débarquent en 4x4 à la mosquée. Habillés en talibans, il ne leur manque que les kalachnikovs en bandoulière. Un an après la révélation (Valeurs actuelles du 27 novembre 2014) du départ d’une quinzaine, à l’époque, de leurs copains en Syrie, les radicaux de Lunel, une petite ville héraultaise de 25 000 habitants, entre Nîmes et Montpellier, tiennent ce lieu de culte au vu et au su de Bernard Cazeneuve.

    Le ministre de l’Intérieur avait pourtant, devant force caméras, promis de nettoyer Lunel de ses branches les plus pourries. Cela afin de rassurer la presse mondiale qui, du Japon aux États-Unis, avait désigné à coups de titres chocs comme la capitale du djihadisme français cette petite cité où est né Louis Feuillade, auteur des premières adaptations cinématographiques de Fantômas.

    Sous les cendres de la guerre en Syrie, le feu couve encore dans l’Hérault. L’imam a disparu. Pas vraiment modéré (il avait observé une prière pour les six morts lunellois en Syrie mais refusé d’honorer la mémoire du Français décapité en Algérie, Hervé Gourdel), Elhaj Benasseur vit pourtant sous la menace d’un groupe d’une cinquantaine de fanatiques favorables au djihad qui lui reprochent d’être « trop libéral ». Terrorisé, ce docteur ès sciences islamiques de l’université de Fès, qui ne parle pas un mot de français, s’est réfugié un mois en Arabie saoudite, pendant le hadj, avant de revenir, en catimini, à Nîmes, il y a deux semaines, quémander la protection de la France. Et ce n’est pas tout… Le président de l’Union des musulmans de Lunel, qui gère la mosquée, Rachid Belhaj, a, quant à lui, remis sa démission. Considéré comme modéré, soutenu amicalement par Bernard Cazeneuve, il craint également pour sa vie."

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/11/a-lunel-il-ne-leur-manque-que-les-kalachnikovs-en-bandouli%C3%A8re.html


    votre commentaire
  • Quand la ministre du travail démontre EN DIRECT son incompétence!

    D'après information "cette demoiselle est payée 9940€ brut / mois."

    Pieds Noirs 9A..

    La ministre du Travail incapable ...

    La ministre du Travail incapable de dire combien de fois un CDD est renouvelable

    Publié le 5 novembre 2015 par Dominique CHALARD..

    La ministre du Travail incapable de dire combien de fois un CDD est renouvelable

    Interrogée par Jean-Jacques Bourdin, la jeune Myriam El Khomri a séché sur cette question qui portait pourtant sur une réforme annoncée par Manuel Valls en août dernier.

    Après la ministre de la Culture qui ne connaît pas les auteurs, voici venue la ministre du Travail piégée sur une réforme de son propre gouvernement. Invitée deRMC/BFMTV ce jeudi matin, Myriam El Khomri s'est montrée incapable de répondre à une question des plus basiques: «combien de fois un CDD est-il renouvelable?» La locataire de Bercy, venue assurer le service après-vente de la copie qu'elle a rendue hier à Manuel Valls pour une refonte du Code du Travail, s'est vue contrainte de reconnaître ses lacunes sur le sujet.

    «Je ne pourrais pas vous le dire», a-t-elle lâché, passablement désorientée. Car relancée à de multiples reprises, la locataire de Bercy a d'abord répondu: «Trois fois». Avant de se corriger: «Jusqu'à trois ans». Mais voyant qu'elle ne réussissait pas à convaincre son interlocuteur, celle-ci s'est ensuite lancée dans une explication pour le moins embrouillée et maladroite: «Un CDI peut être requa... Un CDD peut être requalifié en CD... Un CD... Pardon. Un CDD peut être requalifié en CDI quand justement le cadre du recours au CDD n'a pas été requis»

    Un monologue pour le moins confus, et d'autant plus embarrassant pour la ministre que la réforme du CDD a été annoncée par Manuel Valls, il y a quelques mois à peine. «C'est une mesure gouvernementale, de votre gouvernement!», a alors asséné Jean-Jacques Bourdin, devant une ministre acquiesçant de la tête sans ne savoir quoi répondre. «C'est possible, oui. J'ai dit trois fois et j'ai bien senti...», a-t-elle finalement tenté de plaisanter, dans un rire visiblement forcé.

    source Le Figaro


    votre commentaire
  •  Air France : Pendant que ses syndiqués manifestaient, le secrétaire général de la CFDT négociait un vol en première

    12189522_10207772707297916_8757519416615538706_n

    votre commentaire
  • Après Lucette, c'est Georgette qui attend Hollande pour le café !

    Vas-y Georgette !!!

    Patriotes en Colère


    votre commentaire
  • le changement c'est sans dent
    «François, Lucette et les sans-dents…La théorie Balladur! » L’édito de Charles SANNAT !

    ..

    Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

    Bon je vais faire appel à votre mémoire. Nous sommes quelques années en arrière. Vers 1995. Balladur et Chirac se disputent la succession d’un Mitterrand mourant.

    Balladur qui porte sur lui la bourgeoisie a du mal à faire « peuple »… ce qui est vrai. Chirac est à l’aise avec le cul des vaches, et les Guignols (pas cryptés à l’époque) surnommaient Balladur Couille-Molle… certes vulgaire. Chirac, lui proclamait « mangez des pommes » !

    Bref, il y a eu l’épisode « Balladur mange des merguez avec les doigts »… un grand moment. Et cela se voyait que Balladur n’avait jamais fait un « barbeuc » de sa vie.

    Alors il fallait quand même qu’il fasse peuple. Du coup, on a inventé une panne d’hélico et Balladur a fait du stop…. ridicule. L’hélico se pose dans un champ, un gars passe par là, ramasse le Premier ministre qui tend le pouce et le conduit jusqu’à la Préfecture la plus proche… cela fait la « une » des JT du soir… après enquête, le gus prenant Balladur en stop était le beau-frère du gendre du garde du corps du Premier ministre et l’hélico marchait très bien… Il fallait faire peuple.

    Balladur ne fît jamais peuple. Il fût battu et Chirac élu.

    Hollande en campagne…

    Hollande qui est en campagne depuis que le chômage baisse – et je vous annonce qu’il va continuer à baisser puisque le gouverne-ment passe à la paille de fer les effectifs des chômeurs et cherche des sources de radiation supplémentaires (voir dans cette édition) – va bien se représenter.

    Sa stratégie est d’une simplicité biblique (je sais parler de stratégie biblique au sujet de mamamouchi risque de mal passer), faire monter le FN pour diviser la droite et passer au second tour face à la Marine.
    Tout le monde encense le génie pestilentiel, pardon présidentiel, qui a trouvé la martingale.
    Personne n’ose imaginer un scénario qui consisterait à voir la proposition suivante : Sarko, Hollande, Marine.

    Je vais vous dire ce qu’il va se passer dans un tel cas et dans deux ans avec une situation qui se sera considérablement dégradée, avec une crise des migrants, une délinquance en hausse, un chômage qui ne baissera que dans l’esprit de la lumière éteinte du palais.

    Il va se passer un cataclysme. Et vous savez pourquoi ? Parce que si notre crasse politique nous propose un Hollande/Sarko, alors ils auront Marine. Ils ne l’auront pas au second tour. Non. Ils l’auront dès le premier tour avec 50,001% des voix. On comptera et re-comptera. La crise politique sera majeure. Une situation potentiellement explosive même !

    On pourrait imaginer dans un tel cas les forces de l’extrême gauche et socialiste refuser le résultat des urnes avec la bénédiction des autorités européennes passées maîtres dans l’art de masquer la réalité du totalitarisme européen. Ce front uni et violent comme l’ont déjà parfaitement annoncé certains leaders de la gauche de la gauche trouverait des alliés naturels dans certaines bandes de banlieues trop heureuses de venir faire « le coup de poing » sur font de tensions éthnico-sociales, de rancœurs et autres sentiments forts « constructifs ».

    Dans un tel contexte le FN refuserait naturellement qu’on lui refuse le résultat des élections, des affrontements violents et une police parfaitement transparente, légitimiste (et plutôt de droite), refusant les ordres d’un Président battu ; un gouvernement en sursis qui demanderait à des policiers d’agir contre les résultats d’une élection alors qu’une proportion non négligeable d’entre-eux risque à titre personnel de voter pour une candidate dont la bien-pensance refuse que l’on prononce le nom…

    Dès lors le pays serait livré aux « minorités » agissantes, ce qui est exactement le sens de l’histoire. Jamais un grand événement historique fût « populaire » par la masse. L’histoire est toujours écrite par les plus « extrémistes » par définition minoritaires. L’écrasante majorité reste silencieuse. Ce fût le cas pour la prise de pouvoir par Hitler, ce fût également le cas pour la révolution russe d’octobre 1917. Ce fût le cas pour Pétain, comme ce fût le cas pour la résistance. Il y avait sommes toutes peu de « miliciens » et peu de « résistants »… 95% de la population était passive. Ce phénomène a lieu en France mais partout dans le monde.

    L’histoire n’est jamais écrite par la majorité au suffrage universel et sortant des urnes dans un climat de félicité et de bonheur partagé.

    L’autre grande erreur d’analyse, à mon sens, de nos dirigeants est de croire en la solidité de nos institutions. Plus personne n’y croit. Ces mêmes dirigeants ont tout fait pour casser les sentiments nationaux, d’appartenance, ou de patriotisme. Or les institutions se cimentent uniquement à travers une « histoire » à laquelle tous les gens adhèrent. Il n’y a plus d’histoire. Il n’y a plus de ciment. Au premier coup de fusil, les institutions s’effondreront comme ce fût le cas dans l’ex-URSS. Elles existaient, elles étaient très solides sur le papier… sauf que plus personne n’y croyait.

    Au premier coup de fusil, Hollande prendra la fuite laissant le pouvoir vacant. Il est peu probable que le Président syrien lui donne l’asile à Damas.

    Ma femme hurle derrière moi, tu ne peux pas écrire ça. Si je peux.

    Je ne vous dis pas que c’est ce qui va se passer. Je vous dis que ça pourrait se passer et qu’il me semble important de l’écrire. Il s’agit d’un scénario. Mais c’est étrange, ce scénario n’est jamais envisagé.

    Je ne vous dis pas que c’est bien ou que c’est mal, qu’il faut le souhaiter ou le redouter. Je vous dirais qu’éventuellement il faut s’y préparer…

    Chacun ses convictions et je n’ai pas à dire pour qui il faut voter ou pas voter. Ce serait insulter l’intelligence de mes chers lecteurs. J’analyse. J’observe et je partage des réflexions. Rien de plus. Rien de moins.

    Ce que je vous dis, c’est que Hollande ET Sarkozy ont présidé et dirigé ce pays.

    Ils l’ont mal fait.

    Nous proposer de choisir à nouveau entre ces deux gus est une provocation du système à l’égard des Français. C’est le déni même de démocratie. Alors beaucoup. Le plus grand nombre ne se déplacera pas pour aller voter pour l’un de ces deux imbéciles dont on a vu ce qu’ils valaient… à vrai dire pas grand chose.

    La grande masse ne se déplaçant pas faute de choix véritable, l’abstention atteindra des sommets pour un premier tour, ouvrant un immense boulevard. Voilà à quoi va mener la « stratégie » Hollande.

    Alors pour faire peuple, pour faire « popu » on va boire le café chez l’habitant…

    C’est dans ce contexte que le ventre mou du pouvoir se déplace chez l’habitant pour boire un « caoua »…
    un moment cocasse.
    Face caméra c’est génial.
    Puis BFM TV fait un reportage en allant demander à la Lucette comment ça s’est passé la visite de mamaouchi 1er…

    Vous trouverez la vidéo ci-dessous c’est un moment hilarant.

    Lucette explique que la dame de la mairie est venue faire le ménage…

    Lucette explique que la dame de la mairie a apporté des chaises car elle n’en avait pas assez.

    Lucette explique que le monsieur de la mairie c’est lui qui a apporté les thermos de « caoua », les tasses, et qui faisait le service.

    Lucette explique que les « messieurs » du Palais du roi sont venus pour lui demander ce qu’elle allait dire au Président. Alors Lucette elle dit qu’elle voulait dire que c’était dégueulasse qu’on laisse les gens crever dehors et qu’on accueille les migrants… (elle est un peu facho la Lucette, elle me fait penser aux heures les plus sombres de notre histoire… et si elle n’était pas ménopausée, je serais enclin à croire que le ventre de la bête est toujours fécond…)…

    Évidemment les messieurs du Palais ont dit non à Lucette. Voilà Lucette les questions que le phare dans la tempête va te poser. Tu ne sais pas lire Lucette… on va te « briefer »…

    Enfin vu ce que Lucette a balancé sur BFM TV je pense qu’elle va avoir un contrôle fiscal, à moins qu’elle ne bénéficie d’une hospitalisation d’office en psychiatrie… à son âge pensez donc, pauvre Lucette… elle repassera pour un nouveau dentier. Tient dans les dents ! Elle restera sans-dents… En tout cas, la mémé Lucette s’est sacrément payée la tête de François, et c’est assez logique.

    Le fonds de ma pensée c’est que la Lucette a été prise ostensiblement pour une conne par nos mamamouchis et les conseillers élyséens.

    Le problème c’est qu’à la Lucette « on la lui fait pas »… et pouf, le coup de pied de l’âne. Sous certains côtés simples, nos concitoyens sont loin d’être aussi simplets que ce que voudrait croire « l’élite » de la nation. On peut même lui décerner la palme de « l’impertinente de l’année ».

    Voilà donc la tournure que prennent les événements… et je peux vous dire que cela va nous mener droit à une catastrophe. Il ne faudra pas s’en étonner. Ce genre de méthode ne peut que créer un sentiment profond d’écœurement.

    La théorie Balladur

    Elle est simple. Plus un dirigeant veut faire populaire moins il a de chance de faire populaire et d’être élu.
    Il faut tout simplement aimer son peuple, les Français, dans leur diversité et dans leur singularité.

    Il faut vouloir leur bien, en général cela transparaît et inconsciemment les Français le perçoivent.

    Aucun des deux candidats, Sarko ou Hollande, ne sont en capacité d’aimer les gens pour ce qu’ils sont. Ils ont donc déjà tous les deux perdu. Ils ne veulent juste pas le reconnaître et cela augure d’une crise politique monumentale si les grands partis politique ne proposent pas d’autres choix aux citoyens.

    Préparez-vous, il est déjà trop tard !

    Charles SANNAT
    Insolentiae signifie impertinence en latin
    Pour m’écrire charles@insolentiae.com
    Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

    Abonnez-vous également à ma lettre d’informations, c’est gratuit, donc ce n’est pas cher, vous pouvez aussi abonner vos amis, votre famille, ou pas… !!! C’est juste en dessous, le gros machin rouge qui ressemble à une flèche!!

    « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

    « Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

    http://insolentiae.com/2015/11/03/francois-lucette-et-les-sans-dents-la-theorie-balladur-ledito-de-charles-sannat/

    votre commentaire