• Dîner annuel de la Grande Loge de France avec Jacques Toubon, Abdennour Bidar et Najat Vallaud-Belkacem·

    Diner Grande Loge France Jacques Toubon Abdennour Bidar Vallaud-Belkacem
     
    Samedi soir, devant 200 frères et profanes, la Grande Loge de France tenait son dîner annuel dans les sous-sols voûtés de son hôtel parisien, rue Puteaux. Moins connu que celui du CRIF, sa réputation, néanmoins, s’accentue. Initié en 2011, il a fait se succéder des personnalités, telles que Jacques Attali, Jean-Louis Debré, Alain Juppé ou encore Christiane Taubira… Cette année, la plus ancienne obédience maçonnique française s’est offert la présence d’un trio remarquable au sens littéral du terme : le Défenseur des droits Jacques Toubon, le philosophe Abdennour Bidar et la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.

      Jacques Toubon : oui à l’immigration

    Tout d’abord, encore une couche sur les migrants… ces réfugiés de guerre auxquels on ne peut laisser que notre porte ouverte. Jacques Toubon a redit le « principe d’égalité » que lequel est fondé le droit d’asile. Nous avons « le devoir d’accueillir les autres lorsqu’ils sont rejetés (…) parce que les droits de d’homme sont pour tous ». « Ce n’est pas une crise, c’est une situation durable que l’Europe ferait mieux d’affronter plutôt que de dresser des murs inutiles et inhumains ».
     
    Il n’a fait, en cela, que répéter le message diffusé, début septembre, par vingt-huit obédiences maçonniques européennes, dont huit françaises, dans une lettre commune. « Alarmées par la tragédie vécue par les migrants qui fuient des pays en guerre et en proie à la misère », elles en ont appelé « aux gouvernements européens pour qu’ils mettent en œuvre les politiques communes indispensables à un accueil digne et humain de populations en détresse et en péril »…
    L’initiative était sans précédent, ce qui prouve bien l’importance de l’acceptation sans réserve de ces flux étrangers. La franc-maçonnerie, depuis des décennies, ne fait que favoriser ces vagues d’immigration, essentielles pour affaiblir et diluer le catholicisme et l’identité nationale. Un article de la revue du G.O.F. Humanisme le confirmait, dès 1982 : « Les notions de races, de frontières, de classes sociales doivent être abolies pour faire place à une intégration globale de l’homme dans un cadre universel ». La lettre des loges l’a réécrit : « la tragédie présente doit être le creuset d’une renaissance et d’un renouveau du rêve européen ».

    Abdennour Bidar : une réévaluation de l’islam… et de la religion tout court
     Abdennour Bidar… Si le nom ne vous dit rien, vous le subissez sans le savoir. La « charte de la laïcité à l’école », c’est lui, et la nouvelle heure hebdomadaire d’« enseignement civique et moral », c’est encore lui. Luc Chatel l’avait chargé en 2011 d’une mission sur « la pédagogie de la laïcité et la transmission des valeurs de la République »…
     
    De mère catholique convertie à l’islam, héritier du soufisme et de la pensée occidentale, gnostique « théophage », il se revendique « fils éloigné de l’islam » et veut se battre « avec les outils de la raison et de la foi ensemble, sans contradiction », pour imaginer une vie spirituelle adaptée à notre monde moderne. Sa Lettre au monde musulman, parue en version résumée dans Marianne en octobre 2014, avait connu un réel succès sur les réseaux sociaux, après l’attentat de Charlie Hebdo.
     
    Il faut « régénérer » la religion. Revisiter, harmoniser, diluer. « Dans nos sociétés multiculturelles, nous cherchons à nous rassembler… sans se ressembler, sans sacrifier la diversité. C’est le sens de la fraternité » a-t-il déclaré au parterre de frères de la GLFD. On est parfaitement dans la Babel cosmopolite et maçonnique où toutes les religions, les spiritualités doivent se fondre, aspérités adoucies ; une nouvelle « mondialisation » des consciences qui ne concernera pas que l’islam. Abdennour Bidar y croit concluant que « des hommes visent à rassembler les lumières éparses »… On est rassuré.
    Najat Vallaud-Belkacem : priorité à la jeunesse et surtout à son éducation
     On imagine sans peine son discours – il fut à la hauteur : « Je sais ce que la République et l’École doivent à la Franc-Maçonnerie depuis deux siècles, comme le droit à la contraception doit beaucoup à la GLDF ». Pour une fois qu’elle parle vrai… « Une École faible sur ses valeurs fait reculer la République et progresser le communautarisme ». Sus, donc, à ces charmantes têtes blondes.
     
    Elle a même annoncé qu’elle parrainerait, en personne, le grand colloque sur la Jeunesse organisé en avril prochain par la GLDF et la GLFF (version femme). Un colloque où « les jeunes en quête de sens pourront construire ensemble un paysage pour un avenir commun où l’humanisme et la spiritualité seront mis en valeur »…
     
    Et n’a surtout pas oublié sa touche finale : « Merci de m’avoir réchauffée au contact de votre spiritualité ». La spiritualité globale de demain, véhiculée par l’école laïque et obligatoire, et qui est avant tout l’anti-religion de Rome.
      Clémentine Jallais

    http://reinformation.tv


    votre commentaire
  • Islam : Les Chrétiens qui refusent de se convertir à l’islam sont torturés, leurs membres sont coupés

    croix-brulé

    Selon CFI, ce serait ainsi plus de 200 millions de fidèles qui sont actuellement confrontés à la persécution dans 105 pays.

    La torture est une des méthodes utilisées pour obliger les chrétiens à renier leur foi en Jésus-Christ comme l’explique Jim Jacobson, le responsable du Christian Freedom International :

    « En Irak, les militants de l’État islamique utilisent des églises chrétiennes comme chambres de torture où ils obligent les chrétiens à se convertir à l’islam ou à mourir ».

    Autre moyen d’intimidation et de pression, la destruction et la vandalisation des lieux de cultes. Les églises historiques  sont littéralement dépouillées de leurs reliques anciennes pour être  revendues à des collectionneurs occidentaux. L’argent récolté est utilisé pour soutenir le financement des activités terroristes, explique encore Jim Jacobson.

    Des églises sont attaquées, des chrétiens capturés ou déplacés par des années de combats dans les zones de conflit, par la peur de la mort. Pourtant, même dans certaines situations extrêmes, certains chrétiens refusent de renier leur foi, comme c’est le cas de Monica, la fille aînée du pasteur nigérian Enoch Mark, qui a été assassinée par Boko Haram au cours de l’enlèvement de 276 lycéennes de Chibok en avril dernier.

    Ses parents ont en effet été informés que Monica avait été lapidée à mort  par ses ravisseurs parce qu’elle avait refusé de se convertir à l’islam.

    Source


    votre commentaire
  • L'un des hommes, âgé de 21 ans, compte déjà plus de 50 antécédents judiciaires à son actif. Ses camarades sont également déjà connus de la police.

    Source AFP
    Publié par: Le Point.fr
    L'A7, le 12 août 2000, entre Vienne (Isère) et Valence (photo d'illustration).

    L'A7, le 12 août 2000, entre Vienne (Isère) et Valence (photo d'illustration).©GERARD MALIE

    Envoyer l'article à un ami
     
    Course-poursuite violente sur l'A7 : 7 policiers blessés, 3 jeunes déférés

    Merci de compléter ce formulaire

    Message en cas d'erreur au focus sur le champ
     
    Ajouter aux favoris
     

    Cet article a été ajouté dans vos favoris.

     

    votre commentaire
  • Paris : une école maternelle visée par des tirs de plombs

    Stéphane Sellami Info le Parisien ..

    Une fenêtre de l’établissement scolaire, située au 1er étage, a été retrouvée  criblée d’impacts causés vraisemblablement par une carabine à plomb. Une fenêtre de l’établissement scolaire, située au 1er étage, a été retrouvée  criblée d’impacts causés vraisemblablement par une carabine à plomb.
    DR

    L’affaire a été traitée dans la plus grande discrétion. Ce lundi 28 septembre, vers 15 heures, le responsable de l’école maternelle de la Brèche aux loups, située dans le XIIe arrondissement à Paris a alerté la police après avoir découvert une fenêtre de l’établissement scolaire, située au 1er étage, criblée d’impacts causés vraisemblablement par une carabine à plomb.

    Selon les premières constatations, les projectiles auraient pu être tirés depuis un immeuble, implanté en face de l’école maternelle. Six impacts ont été relevés, tandis qu’un plomb a transpercé la fenêtre. Alerté, le parquet a aussitôt ouvert une enquête. Les investigations sont en cours.


    votre commentaire
  • Bartolone veut débaptiser l’Ile de France!

    Bartolone veut débaptiser l’Ile de France!

    Français, France, les socialistes (et bien d’autres…), corroborant nos pires craintes, veulent absolument rayer du vocabulaire et de l’Histoire tout ce qui est France! Alors ils inventent les motifs plus divers à cette fin. (NDLR)

    C’est ainsi que…

    Le candidat socialiste à la présidence de la plus grande région d’Europe estime que le nom «Île-de-France» n’est pas identifié à l’international. C’est une réflexion qu’il a eue dans ses habits de président de l’Assemblée nationale, lors de rencontres avec ses homologues et invités étrangers. L’île-de-France, cette région dont il vise la présidence, personne ne sait où elle se trouve une fois passées les frontières de l’Hexagone. Alors Claude Bartolone, le candidat socialiste aux régionales de décembre, veut y remédier. S’il est élu à la tête de la plus grande région d’Europe, il en changera le nom. Confession faite lors des Mardis de l’Essec, la grande école de commerce de Cergy (Val d’Oise) où il était invité à s’exprimer.
    «Je ne sais si ça sera possible mais passer à côté de la marque la plus connue au monde après Coca-cola, c’est dommage», explique Claude Bartolone qui veut que le prochain patronyme de la région comporte le nom «Paris». «Pour qu’il puisse y avoir à la fois cette nécessité de tenir compte de la tradition mais aussi cette nécessité de tenir compte d’une adresse plus compréhensible dans le cadre de la mondialisation», a ensuite détaillé l’élu de Seine-Saint-Denis interrogé par Le Scan à la sortie de sa conférence. «Île-de-France c’est mal défini chez nos partenaires étrangers», a-t-il indiqué. Claude Bartolone dit être «persuadé» qu’une concertation pourra se mettre en place autour de cette question s’il est élu.

    «Inspecteur Gadget»

    Mais à droite, l’ironie est déjà de mise pour commenter la proposition du socialiste. «Monsieur Bartolone se transforme peu à peu en Inspecteur Gadget», juge Geoffroy Didier, le porte-parole de Valerie Pécresse. Pour le conseiller regional les Républicains (LR), le candidat PS «n’a tellement rien à dire ni à proposer qu’il va passer la campagne à collectionner des gadgets tels que celui-ci, soufflés par des communicants onéreux et ringards». Et d’ajouter: «Il est l’incarnation même de la vieille politique des années 80».

    Source


    votre commentaire