• 160 Roms imposés aux 4800 habitants de Saint-Genis Les Ollières (Rhône)


    160 Roms imposés aux 4800 habitants de Saint-Genis Les Ollières (Rhône)

    http://www.leprogres.fr/rhone/2015/09/24/la-prefecture-s-apprete-a-heberger-160-roms-a-saint-genis-les-ollieres

    Là aussi réaction citoyenne, et notamment celle de l’un des manifestants, qui, en écho de la proposition gouvernementale, propose fort logiquement de donner 1000 euros de son compte pour obtenir en échange logement,  3 repas par jour, de l’eau, de l’électricité (sans compteur)…:

    L’un des habitants évoque une possible vengeance de l’Etat socialiste vis-à vis d’une municipalité de droite.

    Peut-être…

    Mais il s’agit, de façon plus certaine, de l’invasion organisée sur tout le territoire, pour pourrir l’existence d’absolument tous les Français, jusque dans le plus petit village.

    Déjà, il y a deux ans, nous avions opéré une opération tractage dans une ville proche de celle où a eu lieu la manifestation, Saint-Genis-Laval, contre un projet de mosquée…

    http://resistancerepublicaine.eu/2013/christine-tasin-a-lyon-le-8-juin-dernier-par-sylvie-groix/


    votre commentaire
  • Alcool, drogue et prostituées…la police saoudienne «ferme les yeux» sur tout ça !

    Les jeunes saoudiens © Mohamed Hwaity Source: Reuters
    Les jeunes saoudiens
     

    Un expatrié britannique a accusé l’Arabie saoudite d’hypocrisie quand il a appris que les jeunes y buvaient de l’alcool, consommaient des drogues, avaient des rapports sexuels avec des prostituées et que la police fermait les yeux.

    «L’Arabie saoudite se vante de présenter au monde une religion dure et dévote mais sous la surface, tout est disponible au bon endroit. Des gens ferment les yeux dans un des pays les plus riches du monde où l’argent ne se tarit jamais», a confié au journal britannique Sunday Mirror un expat qui a souhaité de garder l’anonymat.

    D’après les dires de cette source, les élites saoudiennes utilisent des applications telles que Tinder pour rechercher des prostituées, du cannabis, des pilules abortives et de l’alcool distillé à 99%. On peut même acheter ce type d’alcool dans des bouteilles en plastique dans les grandes villes du pays.

    En savoir plus : Arabie saoudite : un retraité anglais, malade, risque 360 coups de fouet pour de l'alcool

    De plus, les jeunes saoudiens organisent des soirées «folles même selon les standards occidentaux». «On peut souvent voir que certains ont des rapports sexuels lors de telles soirées», a ajouté l’expatrié britannique.

    En savoir plus : Arabie saoudite : une femme accusée de «diffamer la nation» pour avoir filmé son mari infidèle

    Toujours selon lui, plusieurs jeunes saoudiens prennent aussi du Captagon, une amphétamine.


    votre commentaire
  • Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi la police n'a procédé à aucune interpellation

    Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi la police n'a procédé à aucune interpellation

    La situation est redevenue calme à Moirans, après que des gens du voyage ont bloqué les routes et incendié des voitures, mardi 20 octobre.

    La ville de Moirans, dans l'Isère a été bloquée, mardi 20 octobre, par une centaine de gens du voyage qui ont bloqué les routes et incendié des voitures. Ils demandaient la libération de l'un des leurs incarcéré, afin qu'il puisse assister aux obsèques d'un proche. Aucune interpellation n'a été faite par les forces de l'ordre. Pourquoi ?

    Les directives, à chaud, étaient le seul "maintien de l'ordre", avec deux objectifs : empêcher la propagation des violences et permettre aux pompiers de travailler. Le but était donc sécuriser rapidement les lieux. Les 125 gendarmes et 14 policiers n'avaient pas de consignes d'interpellations. Il leur a été tout de même demandé de photographier et de filmer les émeutiers souvent cagoulés. Un hélicoptère a été mobilisé dans ce but et des vidéos ont été tournées.

    Un milieu très violent et explosif

    Tout ce matériel va être remis aux enquêteurs. S'il y a interpellations, ça ne sera donc qu'après des identifications formelles. "Pas question de procéder à un vaste coup de filet, cela ne ferait que ranimer la violence", explique un policier. Les interpellations se feront plutôt dans quelques jours ou quelques semaines, une fois la tension retombée et sous haute protection du GIGN. Pourquoi ces interpellations sont-elles si délicates ? Il est de tradition depuis des années pour les préfets d'éviter les interpellations des gens du voyage dans le cas de troubles à l'ordre public.

    Ces arrestations ne sont jamais la priorité : zéro interpellation pour des occupations illégales de terrains de sport par exemple, malgré les plaintes déposées, pas de suite judiciaires données aux blocages de routes, comme ce fut le cas effectivement à Roye, dans la Somme, sur l'autoroute A1. Le but ainsi recherché est de ne pas ajouter de la tension à la tension car, par expérience, les forces de l'ordre le savent, elles évoluent ici dans un milieu très violent, très explosif. Les replis des casseurs se font toujours dans des camps où il faut aller les chercher. À chaud, c'est l'émeute garantie. C'est ce qui explique cette passivité, en ce moment même à Moirans où la plupart des émeutiers ont réintégré le camp local, mais où aucun d'entre eux n'a été interpellé.

    source RTL


    votre commentaire
  •  Montpellier : climat insurrectionnel dans le quartier du Petit-Bard

     Par le :Midi Libre ..

    Des matelas en feu sur la chaussée pour bloquer l’entrée dans la cité. DR

    Des matelas en feu sur la chaussée pour bloquer l’entrée dans la cité. DR

    Samedi 17 octobre, la police a été accueillie par des jets de pierres dans ce quartier populaire de Montpellier.

    Le quartier populaire du Petit-Bard, à Montpellier, a vécu une soirée particulièrement chaude samedi 17 octobre. Vers 19 h 15, un automobiliste a refusé d'obtempérer à un contrôle de police et s'est engouffré à vive allure dans la cité. Un groupe d'une trentaine de jeunes a alors fait barrage pour empêcher les policiers de le suivre.

    "Les trafiquants n'aiment pas que l'on vienne épier leurs affaires"

    "Tout s'est passé très vite, relate un témoin de la scène. En quelques minutes, la voiture de police a été caillassée avec des pierres et des chaises. Des matelas en feu ont été jetés sur la chaussée pour l'empêcher d'entrer dans la cité". Pour se défendre, les agents ont alors fait usage de leur flash-ball pour disperser les assaillants.

    "La présence de la police à cette heure-là, à la nuit tombée, a contrarié les trafics, constate un habitué des lieux. Les trafiquants n'aiment pas que l'on vienne épier leurs affaires". Alors que la tension était tombée d'un cran vers 21 h, des renforts de police ont été dépêchés sur les lieux pour rétablir le calme.

     Midi Libre


    votre commentaire
  •  Suède : un homme arrêté pour conduite de tondeuse en état d'ivresse

    (Une affaire du mois de Septembre 2015)

    Le Parisien: ILLUSTRATION. Un Suédois de 32 ans a été arrêté pour conduite de tondeuse en état d'ivresse alors qu'il coupait l'herbe dans son jardin.© Le Parisien ILLUSTRATION. Un Suédois de 32 ans a été arrêté pour conduite de tondeuse en état d'ivresse alors qu'il coupait l'herbe dans son jardin.

    Un Suédois de 32 ans a été arrêté pour conduite de tondeuse en état d'ivresse alors qu'il coupait l'herbe dans son jardin, annonce mercredi la police locale. L'homme a été appréhendé au volant de sa tondeuse autoportée sur son terrain à Uddnäs, près d'Örebro (centre), indique un porte-parole de la police du comté.

    «On a été appelés par des témoins qui l'ont vu conduire manifestement ivre à la fois chez lui et dans le quartier», précise t-il. Le suspect a été emmené au poste de police où un éthylotest a révélé un taux d'alcoolémie de 0,77 milligramme par litre d'air expiré, soit sept fois la limite légale.

    Un procureur a été saisi de l'affaire. L'homme pourrait toutefois échapper à une condamnation et écoper d'un simple rappel à la loi, selon le porte-parole de la police du comté.

    © Le Parisien


    votre commentaire