• Daech, l’horreur. Des enfants vendus, crucifiés, enterrés vivants




    Des enfants vendus, crucifiés, enterrés vivants

    Un petit Kurde pleure à Suruc, ville turque où il a trouvé refuge avec sa famille, après avoir fui Kobané. © Yannis Behrakis / Reuters

    La commission des Nations unies sur les droits de l’enfant a dénoncé les crimes commis par Daech, qui a vendu, crucifié et même enterré vivants des jeunes de moins de 18 ans.


    Dans de nombreuses vidéos de propagande, Daech se vante de transformer les «enfants du Califat» en «lionceaux», à qui ils apprennent leur vision déformée du Coran, le maniement des armes, mais aussi la langue arabe pour les enfants des djihadistes étrangers.
    Seulement, derrière ces images où l’on voit des enfants endoctrinés, des milliers souffrent aux mains de Daech.
     Selon Renate Winter, une juriste autrichienne qui appartient au Comité des droits de l’enfant, les terroristes se livrent à des crimes atroces: «Nous sommes vraiment très préoccupés par la torture et le meurtre de ces enfants, en particulier ceux qui appartiennent à des minorités, mais pas seulement», a-t-elle déclaré devant la presse.
     Le sort des Yézidis et des chrétiens est en question, mais aussi celui des petits chiites et sunnites des régions dans lesquelles Daech sévit.



    A lire: Daech a brûlé vif le soldat jordanien


    «Nous avons des informations selon lesquelles des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, sont utilisés comme kamikazes, très probablement sans qu’ils s’en rendent compte», a-t-elle déclaré.
     Dans un rapport, le Comité évoque «l’assassinat systématique d’enfants appartenant à des minorités religieuses ou ethniques par des membres de l’organisation de l’Etat islamique, y compris plusieurs cas d’exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d’enfants vivants».
     Lorsque les enfants issus de minorités ne sont pas torturés ou tués, ils sont violés ou «capturés […], vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix».


    A voir: Avec notre journaliste sur le front syrien


    parismatch.com

    votre commentaire
  • Centrafrique : un casque bleu rwandais abat quatre compagnons d'armes.

    Un casque bleu de la Minusca a ouvert le feu sur ses compagnons d'armes, en a tué 4 © MAXPPP

    Ce soldat participait à la Mission des Nations unies en RCA. Samedi, il a tué quatre de ses compatriotes et en a blessé huit autres avant d'être abattu.

    Aux alentours de 5h30, heure locale, ce soldat a tiré sur ses compagnons d'armes. La fusillade a duré près de 30 minutes, dans l'enceinte même du camp de base des militaires rwandais dans la capitale centrafricaine, Bangui.
    Bilan : cinq morts, dont le tireur, et huit casques bleus blessés. On ignore leur état de santé, ils sont pris en charge à Bangui.

    Le gouvernement rwandais a publié un communiqué précisant qu'il pouvait s'agir d'un acte terorriste, sans écarté la possibilité d'un soldat à la santé mentale fragile.

    Il s'agit du plus grave incident survenu au sein de la force onusienne depuis son déploiement en septembre 2014. En décembre 2013, des échanges de tirs avaient opposés soldats tchadiens et burundais de la force africaine de maintien de la paix (Misca) depuis remplacée par la Minusca, sans faire de victimes.

    La Minusca, qui compte actuellement 10.800 hommes, comprend des contingents issus du Burundi, du Cameroun, du Congo, de RD-Congo, de Guinée Equatoriale, du Gabon, du Rwanda, du Maroc, du Sénégal, du Pakistan, et d'Indonésie, appuyés par la force française Sangaris déployée fin 2013 pour enrayer les massacres entre communautés chrétiennes et musulmanes. 

    Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé la Centrafrique dans la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960. 


    votre commentaire
  • Par : Sylvestre Brunaud..

     

    Allo, Allô comment que vous dites .
    je crois que les carottes sont cuites, nous essayons de changer le personnel, mais sans espoir ...
    Alors que faire...nous allons perdre tous nos avantages ...Allo.
    Comment, comment ......Pourtant Philippot avait le bon tuyau en arrivant dans nos locaux ...de nous mettions à la page en décorant tout en tapissant les murs en grande Zohra ?
    Comment vous dites ?...
    Je parle de celui qui a niqué les Pieds Noirs ...
    On sent fout, ils sont vieux maintenant, ailleurs nous trouvons des charmants petits gars près à tirailler et faire sauter le nain de son avenir au pouvoir...
    Comment ? AH! le nain ...
    Oui il commence à occuper toute la presse .
    Comment ; comment ?
    Mais bon sang tu mentant ... Allo .Allo je crois que tout est fini, même l'écouteur ne fonctionne plus ... Allo... Allo ...
    Les vrais nationalistes vont nous faire sauté la baraque d'avoir détourner le vrai paysage Français et de ses valeurs ..
    Il va falloir pendre notre baluchon et foncer vers le nain comme nos anciennes idées ...
    Allo OUI je t'écoute ...
    Ben que peux-tu faire puisque les carottes sont cuites comme le clone de Degaulle nous a trahis..
    Pourtant il avait tout le fluide pour Phillppot pour contempler notre sainte marine la nouvelle méthode ARC en ciel ..
    Aller a demain ..Le patriarche de son bureau nous écoutes et prêt a nous donner des leçons ...Comment sauvés le pays France..


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  
    U ne modernité, un renouveau politique. C'est par ces termes que Micke Bouyer décrit sa candidature à la tête de liste départementale du Front national (FN), en vue des ...
    lanouvellerepublique.fr

    votre commentaire