• Par:Pieds Noirs 9A.. 

    Article N°2028 du Jeudi 30 Avril 2015..

     

    Le kidnappeur présumé de Berenyss  est le frère jumeau de Jean Pierre Treiber pendu dans sa cellule le 20 février 2010 à Fleury Mérogis ..

                             "Photo de Treiber"

    Accusé des meurtres de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier, l'ancien garde-chasse s'est pendu dans sa cellule de Fleury-Mérogis, à deux mois de l'ouverture de son procès.

     BREF!!"Il est connu pour s'être évadé de la prison d'Auxerre en septembre 2009."

    L’affaire Treiber l’un des faits divers les plus marquant de ces dernières années 2009/2010. D’abord parce que l’une des victimes est la fille du comédien Roland Giraud. Ensuite parce que le principal suspect, Jean-Pierre Treiber, a fasciné l’opinion publique. Evadé fin 2009, il s’est joué de toutes les polices de France pendant deux mois et demi. Repris, il s’est encore joué de la justice : il s’est pendu dans sa cellule avant d’être jugé. Et la loi est la loi : sans procès, Treiber reste innocent. La disparition de Katia Lherbier et Géraldine Giraud remonte au 1er novembre 2004. Les deux femmes passaient le week-end de la Toussaint en amoureuses dans un petit village de l’Yonne, La Postolle. C’est à cette date que leurs téléphones respectifs ont cessé d’émettre. Tandis que leurs cartes bancaires étaient encore utilisées dans des supermarchés, une station service, un bureau de tabac… en Seine-et- Marne ou à Paris. Les policiers ont alors visionné tous les enregistrements des caméras de surveillance et ont fini par identifier l’utilisateur des cartes : c’est un homme seul, roux, les cheveux dégarnis. Sur une vidéo, on aperçoit sa voiture, une 205 cabriolet dont la plaque d’immatriculation est en partie visible. En remontant la piste, les policiers isolent un suspect, Jean-Pierre Treiber. C’est un garde chasse de 41 ans. Il habite à Villeneuvesur- Yonne. Le bourg où les cartes bancaires ont été utilisées pour la première fois, le soir de la disparition… Quand les policiers l’interpellent, ils découvrent les cartes bancaires de Géraldine et Katia dans son portefeuille. Mais en garde à vue, Jean-Pierre Treiber s’explique : c’est un cadeau. Les filles comptaient refaire leur vie et n’en avaient plus besoin. Il ne sait pas où elles sont parties. Quand les policiers lui demandent comment il les a rencontrées, il s’embrouille et multiplie les versions incohérentes. Treiber est mis en examen pour enlèvement, séquestration, vols et escroquerie. Le 9 décembre, les policiers découvrent les cadavres de Géraldine et Katia, dans son jardin, au fond d’un puisard. Mais l’homme qui doit maintenant répondre d’assassinat, s’entête à nier. Il évoque “deux hommes en noir”, sans en dire plus. Les policiers fouillent sa vie pour y repérer d’éventuels complices. Ils se penchent aussi sur celle de la tante de Géraldine. Marie Christine Van Kempen. C’est aussi la colocataire de Katia. Peu (…) Nous vivons dans une drole de société "UMPS" ,dans ce monde nouveau, nous pleurons les présumés coupables, plutôt que les victimes !! Jean pierre est mort , il s'est condamné, et il a eu le courage d'aller au bout de sa démarche, devant sa lâcheté d'assumer sa responsabilité de présumer tueur !!! Pourquoi, ???la justice est si longue dans des interventions de mises sous protections,d'indélicats individus !! Hélas le problème n'est pas rare!! nous voyons que cela ne se passe une semaine sans qu'il y ai un enlèvement ou des enlèvements et viols non déclaré ..De grasse monsieur Hollande à gauche "UMPS" on ferme les yeux, et surtout Valls de pouvoir justifié que madame Taubira gardera sa place de garde des sceaux ...,car voyez-vous nous sommes un pays des droit ,pays des droits de l'homme ,enfin de tous les droits QUOI!!! ,libre de profité de tout ses droits qui nous sont permit sur cette terre de non respect d'autrui et non corrigé par nos bras battant élu par des inconscients et le pire des innocents de la réalité de la vie réel , ou certain mérite la peine de mort , un enfant a le droit de vivre et de porté de la joie a sa famille et plus tard au pays tout entier ..Mon seul sentiment d'affection va à Roland Giraud,et sa famille qui est devenu le pantin désarticulé de cet assasin des médias et d'une justice incompétente tellement elle est pédante Géraldine et Katia sont les seules victimes de ce salopard, que son frère en remet une couche, qui n'a eu d'égard que sa petite personne!!! .. Comme la justice bien trop longue. Il faut absolument mettre des délais dans les procédures dans tous les domaines, civil, pénale prudhomale
    C'est ainsi qu'on arrive a de telles aberrations ..

    Jusqu'au procès Tréber le jumeau , il restait innocent, ou présumé coupable, s'il y avait un ou plusieurs complices, eux ils ne seront plus inquiétés, aucune vérité ne verra le jour,et pour les familles des victimes, connues ou non, la douleur restera indélébile. il devrait exister des procédures judiciaires pour accélérer ces dernières, ne serait-ce que par respect des victimes.Donc mort innocent ..La mort d'un homme quelqu'il soit, n'est jamais une bonne nouvelle.Mais pour un assasins?? En tout cas, dans l'état actuel des choses, il est mort innocent Treiber et peut être son frère s'il n'est pas plus surveiller que cela ,il en fera pareil pour clamer son innocence .;"ALORS STOP A TOUS SES PEDOPHILES" .. Je vous remercies ...Pieds Noirs 9A..

                       Viols d'enfants" La fin du Silence" COMPLET  


    votre commentaire
  • Le kidnappeur présumé de Berenyss mis en examen et écroué..                                 Un multirécidiviste en liberté grâce à la « doctrine Taubira »

    Enlèvement de Berenyss : un multirécidiviste en liberté grâce à la « doctrine Taubira »

    Publié par Thomas Joly..

    Cette affaire est encore un résumé de toute la malfaisance de leur régime. L’agresseur présumé de la jeune Bérényss Lemond, enlevée et séquestrée durant plusieurs heures le 23 avril 2015, a été arrêté. Il a été confondu par des traces ADN retrouvées sur les vêtements et les sous-vêtements de la victime. Contrairement à ce qui avait été annoncé, ce dernier élément laisse penser que l’enfant a au moins été victime d’une agression sexuelle. Selon les enquêteurs, elle a passé plusieurs heures au domicile du pédocriminel, avant que celui-ci ne la relâche dans la nature, à plusieurs dizaines de kilomètres de là.

    Le criminel arrêté à son domicile à Montzéville (Lorraine) est un agriculteur de 48 ans. Si son arrestation a été si facile et rapide, c’est que les services de police et de justice possédaient déjà son empreinte. Il est en effet déjà impliqué dans plusieurs affaires de viols et agressions sexuelles contre au moins trois enfants, dont deux de ses nièces. Il avait fait l’objet encore de quatre condamnations, notamment pour des violences et des dégradations.

    Son empreinte ADN avait été récupérée il y a plusieurs mois, après la plainte déposée au nom d’une enfant agressée. Malgré cela, l’individu, père de famille divorcé, a été laissé en liberté, sans même être soumis à un contrôle judiciaire avec l’obligation du port d’un bracelet électronique. Le régime a donc tout fait pour qu’il récidive. Cela démontre une fois encore le caractère criminel des politiques ultralaxistes mises en place depuis plusieurs décennies et brutalement aggravé par Christiane Taubira depuis 2012.

    Ce nouveau crime rappelle que ce n’est pas la prison qui fait les criminels et que ce n’est pas non plus la prison qui conditionne la récidive. Au contraire : la prison et la peine de mort sont les seules armes dont dispose une société pour mettre hors d’état de nuire les asociaux. Ce sont ces armes, à cause de leur idéologie mortifère, dont se privent les gouvernements irresponsables en France depuis des années, privant les Français d’une société sûre et juste.

    Le pédocriminel devrait être rapidement être mis en examen pour enlèvement, séquestration et agression sexuelle.

    Source


    votre commentaire
  • Émeutes raciales à Baltimore : l'état d'urgence déclaré ..

    Publié par :Thomas Joly..

    Après la mort d’une racaille afro-américaine suit à une arrestation, ses congénères ont multiplié les attaques, agressions et pillages ces derniers jours. La situation s’est dégradée fortement  avec des attaques extrêmement violentes. Au moins seize policiers ont été blessés dont au moins un grièvement. Les dégâts sont considérables. Les criminels noirs ont notamment totalement détruit un vaste ensemble qui devait accueillir des retraités ; une pharmacie et un centre commercial ont également été incendiés.

    Les trois principaux gangs de voyous du secteur, les Crips, les Bloods et la Black Guerilla Family auraient conclu une trêve pour attaquer ensemble, selon les autorités. Cela pourrait expliquer l’ampleur des violences.

    Le gouverneur vient de décréter l’état d’urgence. La garde nationale a été déployée dans les rues de la ville. Même le maire de la ville, également une afro-américaine, a dénoncé les pillages et autres crimes commis par les prétendus « manifestants ».

    Pendant que les médias du Système pleurent la mort de criminels noirs tués par des policiers blancs, les crimes racistes antiblancs se multiplient donc aux États-Unis avec la bénédiction, la complicité et le silence des mêmes médias, mais également grâce à la passivité de la prétendue police « raciste » de Barack Obama.

    En fin de semaine dernière, des Blancs qui venaient assister à une rencontre de base-ball au stade Camden Yard ont été très violemment attaqués par une horde de noirs hors de contrôle. Les supporteurs agressés ont dû se réfugier dans un restaurant après qu’une manifestation de « protestation » contre les violences policières eut dégénéré en émeute raciale antiblanche. Malgré une des législations sur le port d’arme parmi les plus dures d’Amérique, 210 meurtres ont été commis en 2014 à Baltimore, la quasi-totalité entre afro-américains. La ville est gangrenée par les gangs, sans que cela n’émeuve jamais les médias qui ne s’intéressent qu’à la mort de racailles.

    Source


    votre commentaire
  •                             LE DERNIER GROGNARD

     Par:José CASTANO..

    « On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l’âme » (Général Mac Arthur)

                Dans un précédent article consacré à Roger Holeindre, je pensais avoir tout dit sur ce personnage hors du commun qui, sa vie durant, n’eut de cesse de grogner, pestant contre la « connerie humaine », sublimant les souffrances endurées en Indochine, en Algérie et dans les prisons françaises en leçons de sagesse et d’espérance. C’est que Roger  ne fut ni un résistant, ni un soldat, ni un journaliste, ni un homme politique comme les autres… Tout au long de sa vie, il ne cessa d’être un « homme libre », un guerrier et un insatisfait permanent… l’apanage du champion. Son credo, il le martèle à l’envi : « Moi, rien ne me fait jamais changer d’idée ni de route. Le vent de l’histoire est une invention marxiste ».

                Son terrain d’action, ce n’est ni le micro, ni la télévision, ni les réunions mondaines. C’est celui où sont tombés nombre de ses camarades… dans les rizières d’Indochine et sur les pentes des djebels. C’est le combat mémoriel pour le rétablissement de la vérité historique, celui aussi des oubliés de l’Empire coloniale français sur lequel on crache depuis un demi-siècle.

              « Seule la vérité peut affronter l'injustice. La vérité ou bien l'amour » écrivait Albert Camus dans « les Justes ». Mais, dans ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire que nos « bien-pensants », champions des « droits de l’homme » n’ont eu de cesse de dénoncer.

                « La vie, le malheur, l’isolement, l’abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros ; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres » écrivait Victor Hugo dans « Les Misérables ». Roger Holeindre appartient à cette race de héros anonymes qui ont connu la révolte, le vide, le désespoir et le chagrin que les soldats transforment en haine pour pouvoir continuer à être des soldats. Il a connu la bouche sèche, l’exaltation purificatrice purifiée par la peur que donne le combat. Il s’est battu contre l’oppression, contre la tyrannie, pour la sauvegarde de l’Algérie française, pour sa liberté. Il a redécouvert durant ses longues semaines de privations dans le maquis Bonaparte (Constantinois, 1962), comment souffrir et mépriser la souffrance des longues périodes de nuits sans sommeil peuplées de cauchemars, de fatigue, de dépression, d’impatience et d’inconforts. C’est dans ces jours-là qu’il a éprouvé cette fierté profonde, saine et humble… de se sentir un Homme.

              Dans son nouvel ouvrage, « 1935/2015… 80 ans de mensonges et de calomnies… », Roger Holeindre se révèle un « géant » de la littérature patriotique, écrivain à la plume alerte et féconde, au talent reconnu et jamais démenti. Il passe en revue, avec pertinence et lucidité, tous les aspects malheureux de la vie politique française depuis quatre-vingts ans. Sa fine analyse, son vocabulaire nourri, son humour et sa verve ne peuvent qu'emporter, sinon un enthousiasme légitime, du moins la franche adhésion des lecteurs de ce livre de 591 pages paru aux éditions d’Héligoland, BP2 – 27290 PONT-AUTHOU (Prix : 25€).

     

                                                                                       José CASTANO

                                                                      Courriel : joseph.castano0508@orange.fr

     

    A lire aussi : Roger HOLEINDRE : UN HOMME D'HONNEUR

     

    Cliquer sur : http://popodoran.canalblog.com/archives/2013/08/25/27894753.html

    -o-o-o-o-o-o-o-o-

     

    • 30 Avril 1863… Il y a 152 ans : CAMERONE

    Pour lire l’article, cliquez sur :  http://jose.castano.over-blog.com/

     

    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-

     

    Cérémonie nationale au mémorial à l'Armée d'Afrique à Saint-Raphaël

    5 juin en fin de matinée

    Organisée par le Comité du Souvenir Français de Saint-Raphaël et la commune de Saint-Raphaël

    Cette date anniversaire marque l'entrée victorieuse de l'Armée d'Afrique dans Rome en juin 1944

    Contact : Charles MAGUIN - Tél : 06 63 91 13 20

    Courriel : charlesmaguin@orange.fr

     

    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

     

    Ma biographie, cliquer sur : - Ma Biographie

     

    Mes ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –

     

    Mon blog :  http://jose.castano.over-blog.com/

     


    votre commentaire
  • Pécresse : «Marine Le Pen acceptera-t-elle l'héritage fiscal de son père ?»

    Par: Tristan Quinault Maupoil..

    L'ex-ministre UMP Valérie Pécresse et la présidente du FN, Marine Le Pen

    L'ex-ministre UMP Valérie Pécresse et la présidente du FN, Marine Le Pen

    LE SCAN POLITIQUE - Les révélations de Mediapart sur le magot qu'aurait caché Jean-Marie Le Pen en Suisse se retournent contre sa fille.

     
     
     

     

    Les lingots et pièces en or qui auraient été dissimulés par Jean-Marie Le Pen en Suisse vont-ils faire vaciller sa fille? Les responsables politiques invités mardi à commenter l'information de Mediapart se sont attelés à mettre Marine Le Pen en difficulté.

    Sur France Info, l'ex-ministre du Budget, Valérie Pécresse, s'est dite «totalement scandalisée», avant de cibler immédiatement la présidente du FN. «Il serait intéressant de savoir si madame Le Pen va accepter l'héritage politique et l'héritage fiscal de son père», s'est interrogée la candidate UMP aux élections régionales en Île-de-France.

    Argumentaire similaire pour le député socialiste Pouria Amirshahi. «J'aimerais bien savoir ce qu'en pense madame Le Pen, qui, je le rappelle, bien qu'elle dise qu'elle n'a rien à voir avec cette affaire, était censée être l'héritière de toute cette fortune», a-t-il lâché sur Sud Radio. «Si cette affaire n'avait pas été révélée jamais elle n'aurait eu à redire du fait qu'elle aurait été la destinataire principale de cet argent dont j'aimerais bien savoir par ailleurs d'où il provient». Pour le parlementaire, Jean-Marie Le Pen «n'a jamais été mains propres et tête haute».

    «Les problèmes patrimoniaux et les problèmes politiques sont confondus»

    Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a lui rappelé sur RTL la polémique autour de l'héritage contesté du fondateur du Front national. «Pour ce qui est des relations entre l'argent et Jean-Marie Le Pen, vous connaissez l'histoire de la manière dont il a pu acquérir une fortune personnelle qui a déjà été très largement contestée», a-t-il déclaré, allusion au manoir de Montretout, propriété du cimentier Hubert Lambert tombée dans l'escarcelle du frontiste à la mort de l'industriel. «Nous savons que le Front national c'est une petite PME mais au mauvais sens du terme, familiale, où, sans arrêt, les problèmes patrimoniaux et les problèmes politiques sont confondus», a insisté le socialiste.

    Interrogé lundi sur I-Télé, le vice-président du FN, Florian Philippot a simplement dit ne «pas (être) du tout au courant». «J'ai eu Marine Le Pen au téléphone qui est très surprise et qui n'en connaissait rien non plus et qui attend comme nous tous des éclairages et des explications de Jean-Marie Le Pen», a déclaré l'eurodéputé qui réclamait récemment la démission du FN du patriarche après l'interview polémique de ce dernier à Rivarol.


    votre commentaire