• Rochedy, l'ex-président du FNJ rêve de libaniser la France !!!

    24 Mars 2015 Mars 2015

    zonemusulmane

    Nous avions déjà eu quelques mots et désaccords avec Julien Rochedy, alors Président du FN jeune, qui a depuis démissionné du FN :

    http://resistancerepublicaine.eu/2014/resistance-a-la-mosquee-turque-de-quimper-ce-sera-sans-le-fn/

    http://resistancerepublicaine.eu/2014/fn-julien-rochedy-devrait-aller-garder-des-chevres-dans-le-larzac-plutot-que-de-se-meler-de-politique/

    Nous ne savons pas à l'heure actuelle quelles sirènes l'ont attiré dans leurs filets, mais, au vu de son dernier article  prônant le communautarisme au motif que, face à 15 ou 20 millions d'immigrés, l'assimilation  serait  inenvisageable et qu'il faudrait passer au communautarisme institutionnel, on peut s'interroger.

    http://www.rochedy.fr/2015/03/pour-un-discours-communautariste.html

    L'auteur de cet article ne connaît rien, rien de rien à l'islam, je l'avais déjà dit lors de ses premières positions publiques sur le sujet. Parce que, disons-le tout de go, l'immigration qui pose problème et qui refuse l'assimilation, c'est celle des prosélytes de l'islam. Or il n'est pas possible de vivre en paix avec des communautés musulmanes que leurs textes poussent à avoir la suprématie et à imposer la charia dès qu'elles sont en nombre, Eva nous en a fait suffisamment le récit et la preuve en nous parlant des chrétiens d'Orient.  http://resistancerepublicaine.eu/2014/chretienne-dorient-jai-peut-etre-survecu-pour-pouvoir-combattre-et-vaincre-lislam-en-france-par-eva/

    Sa proposition signifierait renoncer à  notre identité, notre culture, nos traditions. Seul un pouvoir fort peut imposer l'assimilation ou la remigration. Si un pouvoir faible va dans le sens des communautarismes, c'est la fin de notre histoire, de notre monde, de notre peuple, tout simplement. Nous serons noyés et perdus culturellement et démographiquement. C'est le modèle anglo-saxon qui s'imposerait à nous, il n'y a aucune raison pour que nous adoptions un système qui n'est pas le nôtre. Je n'aimerais pas du tout vivre aux USA ni à Londres, d'ailleurs. Je n'aimerais pas savoir que certains quartiers sont interdits aux femmes non voilées parce qu'y règnent la charia et les tribunaux islamiques. C'est le cas aussi dans certains territoires perdus de la République mais au moins ce n'est pas la loi et on sait qu'un kärcher pourrait nettoyer ça. Ça change tout.

    Sous prétexte que nous sommes noyés par des millions et des millions d'immigrés, qu'ils sont trop nombreux pour être assimilés, et qu'ils ne le veulent pas pour une bonne part d'entre eux, il faudrait baisser les bras, renoncer à notre modèle, à notre identité, et, pour sauver les meubles, faire nous aussi du communautarisme blanc, qu'on l'appelle chrétien ou européen.
     

    Rochedy ne dit pas les conséquences de tels choix calamiteux s'ils devaient un jour être appliqués.

    Quel modèle serait le nôtre ?

    Celui de la réserve indienne ? Les guides musulmans feraient visiter aux Qataris et à leurs épouses ennikabées le reste des Gaulois, dans des chaumières, vêtus de braies et de tuniques ?

    Celui de l'apartheid ? Des bus pour les Français d'origine chrétiens, d'autres pour les athées, d'autres pour les musulmans, d'autres pour les bouddhistes ?

    Celui du Kosovo ? Une répartition territoriale, des rivalités, des conquêtes de territoire, des épurations ethniques ?

     Quelle que soit la suite, de toutes manières, ce serait notre disparition à tout prix, parce que si nous acceptons que la France soit terre d'islam, les musulmans s'empareront de tout le territoire en ne nous abandonnant que le statut de dhimmi, le coran le leur impose...

    Alors, non à la proposition de Rochedy, que je considère comme un acte de traîtrise.

    Sa conclusion est notamment un beau moment de dhimmitude...

    "De toute façon, quelle est l'alternative ? Entendu que quinze millions de personnes, sans doute vingt demain, ne deviendront jamais, tous, des auvergnats et des bretons classiques, il va bien falloir organiser un peu tout cela. Ne serait-ce que – parce que nous y tenons – pour conserver le type classique de l'auvergnat et du breton. Restes des solutions de guerre civile, de remmigration massive ou de génocides, mais personne, en l'état, en raison et en morale, ne peut proposer de telles solutions. Dès lors, organiser en vue de la France des communautés qui de toute façon existent et existeront encore plus demain, semble la seule solution d'avenir à la fois pacifique et salutaire. Le reste n'est qu'illusions, anarchie et sang.

     PS : J'ajoute, pour ceux qui rêvent de "remigration", que celle ci ne pourrait être envisageable que dans un contexte de communautés clairement identifiées. Tous les exemples de mouvements de populations dans l'Histoire en témoignent."

    Je ne vois absolument pas pourquoi on ne pourrait pas proposer des solutions de remigration massive, seules propres à éviter des génocides dans un sens ou dans l'autre. Face au risque de disparition de notre civilisation, de nos enfants, les Français seront nombreux à se moquer et de la raison et de la morale. Et je serai de ceux-là. Parce qu'il n'y a aucune raison pour que nous subissions le sort atroce que le sieur Rochedy nous réserve. Nous n'avons jamais voté pour être envahis par des migrants, légaux ou illégaux.

    Et son PS est la cerise sur le gâteau : il va falloir prévoir de nouvelles cases sur la carte d'identité : couleur de peau (il paraît que le blanc n'existe pas... ), religion, origine, origine du père, origine de la mère, du grand-père maternel, ethnie d'origine... Stage obligatoire de 6 mois en Afrique pour tous les officiers d'état civil...

    Je le disais il y a quelques mois : Julien Rochedy, en toute amitié, allez donc garder des chèvres sur le Larzac au lieu de pondre de telles aberrations. De telles monstruosités.

    Christine Tasin

    Résistance républicaine 


    votre commentaire
  • La Traboule

    Tentative d’incendie criminel à la Traboule : Impunité totale pour l’extrême gauche à Lyon ?

     LYON (NOVOpress)
    Dans la nuit de vendredi à samedi, aux environs de 3h30 du matin, trois personnes cagoulées ont tenté d’incendier la Traboule, la maison de l’identité lyonnaise, en plaçant une poubelle incendiée devant l’entrée. Cette tentative intervient après une longue série de dégradations auxquelles nous avons dû faire face ces derniers mois.

    Cette tentative d’incendie, revendiquée par le groupe GALE (Groupe Antifasciste Lyon et ses Environs), montre le vrai visage de l’extrême gauche, prête à éliminer ses opposants politiques par tous les moyens afin de les faire taire. Il est important de rappeler que plusieurs familles, qui n’ont pas de lien avec notre mouvement, habitent au-dessus de notre maison de l’identité et auraient pu être tuées dans cet incendie criminel.

    Dans un communiqué de presse, Génération identitaire appelle à la dissolution du groupe GALE :

    Suite à la plainte que nous avons déposée, nous demandons au préfet de prendre ses responsabilités et de dissoudre ce groupe extrémiste qui appelle publiquement au meurtre de policiers et qui a tenté cette nuit de commettre l’irréparable. Notons que cela intervient à la veille des élections départementales, et que de plus, ce samedi 21 mars, ce groupe défile aux côtés de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), proche des Frères Musulmans, classée comme organisation terroriste par certains pays comme par exemple les Émirats Arabes Unis.

    Face à l’union des islamistes et des milices d’extrême gauche, Génération Identitaire ne recule pas et ne se taira pas.

    Rebeyne ! @_Rebeyne_

    Tentative d'incendie de la Traboule cette nuit, maison de l'identité Lyonnaise et siege de @G_IDENTITAIRE Nous ne plierons pas !


    votre commentaire
  •  Algérie 

    Drapeaux brûlés pour réclamer des logements sociaux.. Regrette maintenant les Pieds Noirs Français d'Algérie..

    arton288

    Au cours d’une manifestation dans la commune de Sidi Salem, Algérie, près d’Annaba (ex-Bône), des manifestants ont sorti des drapeaux français pour réclamer des logements sociaux, comme ils en avaient« au temps béni des Français d'Algérie »

    Cette marche de protestation vigoureusement réprimée par la brigade anti-émeute s’est soldée par de nombreuses arrestations. Les « émeutiers » ont crié des slogans hostiles au FLN et à Bouteflika; et ils ont brûlé le drapeau algérien symbole de corruption, d’absence de liberté et d’appauvrissement.

    Dix-huit personnes ont été interpellées et elles ont été condamnées à de lourdes peines de prison, de 2 à 8 ans fermes.

    Toutes les personnes condamnées ont en outre écopées d’une amende d’un million de dinars (10.000 euros, somme énorme pour eux).

    On comprend mieux que des centaines de milliers d’Algériens d’origine préfèrent vivre en France, manifester, chanter, écrire et brandir le drapeau algérien…ils ne risquent pratiquement rien et ça leur coûte bien moins cher…quand ils sont condamnés ?

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.


    votre commentaire
  • Le lobby LGBT se mobilise pour le Front national et Sébastien Chenu…

    Le site communautaire LGBT Yagg a publié une liste de « candidats gays à suivre » parmi lesquels on retrouve Sébastien Chenu, candidat mis en avant par le Front National :

     

    QUELQUES CANDIDATS GAYS À SUIVRE

    Gironde
    Matthieu Rouveyre (PS) est candidat dans le quartier de Saint Michel, à Bordeaux (Lire son portrait Matthieu Rouveyre, homme politique et militant associatif (et vice-versa).

    Oise
    Transfuge de l’UMP, co-fondateur de Gaylib, Sébastien Chenu est candidat à Beauvais pour le Rassemblement Bleu Marine.

    Meurthe et Moselle
    Mathieu Klein (PS), est le président du Conseil général sortant. Il avait succédé à Michel Dinet, mort pendant son mandat.

    Marne
    Olivier Nostry (PS), l’ancien président de l’association rémoise Ex-aequo, est candidat dans sa ville, dont il fut l’adjoint à la municipalité.

    Loiret

    Dans le canton St Jean Le Blanc, Jean-Sébastien Herpin (EELV) est candidat pour une alliance EELV-PS-FDG.


    votre commentaire
  • Juan Carlos sodomisé : l’exposition du MACBA finalement ouverte au public en Espagne

    Même les porcs se comportent mieux que ces dégénérés ! Dire que ça veut gouverner le monde et exporter ce modèle à la planète entière… Vivement la fin de cette Humanité qui n’a plus rien d’humain.

    Juan-CarlosL’exposition La bête et le souverain aura finalement bien lieu au  MACBA, le musée d’Art contemporain de Barcelone. Une sculpture représentant le roi Juan Carlos sodomisé par la militante féministe et responsable syndicaliste bolivienne Domitila Barrios, elle-même pénétrée par un chien, avait décidé le directeur de l’institution, Battomeu Mari, à annuler l’événement. Il est revenu ce week-end sur sa décision.

    «Une image très sensible» pour le directeur du musée

    «Les avis venus de nombreux et divers secteurs de la société, depuis le monde de l’art et de la culture jusqu’à la politique et les médias, ainsi que ceux des professionnels internationaux du monde de l’art m’ont fait revenir sur ma première décision de ne pas inaugurer l’exposition», a expliqué samedi le directeur du MACBA Bartomeu Mari, dans une lettre ouverte.

    L’œuvre en papier mâché de l’artiste autrichienne Ines Doujak baptisée Not Dressed for Conquering / Haute Couture 04 Transport avait déjà été présentée au public en décembre lors de la biennale de Sao Paulo. Sa créatrice avait alors expliqué qu’elle «joue avec les relations de pouvoir et les subvertit». Après avoir appris qu’elle figurait parmi les œuvres des 30 artistes internationaux composant l’exposition organisée en partenariat avec le Wurttembergischer Kunstverein, de la ville allemande de Stuttgart, Bartomeu Mari avait demandé aux commissaires qu’ils retirent «cette image très sensible», selon les médias espagnols.

    Une décision polémique qui a suscité un débat animé en Espagne

    Les commissaires, Iris Dressler, Hans D. Christ, Paul B. Preciado et Valentín Roma, ont refusé, poussant le directeur à annuler toute l’exposition. Dans déclaration publique retranscrite sur le-beau-vice.blogspot.fr, ils expliquent:«Chaque œuvre de l’expo met en question, par ses propres moyens, différents usages de la souveraineté. Dans le cas d’Ines Doujak, il s’agit d’abord de la souveraineté blanche et masculine en rapport avec l’exploitation sexuelle et coloniale ; dans le cas des artistes du Kazakhstan, Viktor & Yelena Vorobyeva, il s’agit de l’exercice du pouvoir totalitaire; dans le cas de Sergio Zevallos, de l’usage d’une iconographie sacrée et militaire autant que d’une sexualité normative, pour citer quelques uns parmi ces travaux.»

    «Je n’ai jamais vu mon geste comme un geste de censure, assure Bartomeu Mari dans sa lettre. Je l’ai perçu comme un désaccord sur la présence d’une œuvre concrète et les conséquences de ses possibles lectures.» Il a présenté ses «sincères excuses» en offrant sa démission au musée, qui ne s’était toujours pas prononcé sur ce point dimanche.


    votre commentaire