• Une guerre civile menace la France..

     

    Par :Ivan Rioufol..

    La tristesse et la rage. Tristesse, immense, pour mes neuf confrères de Charlie-Hebdo (1), assassinés ce matin dans leur journal, à Paris (XI e), par un commando terroriste puissamment armé. Deux policiers ont également été tués. Rage, immense, contre tous ceux qui ne cessent de s’aveugler sur la montée en puissance de l’islamisme dans les cités françaises. J’entendais encore, ce mercredi sur Europe 1 , Alain Juppé s’enflammer contre ceux qui sonnent l’alarme au prétexte d’un risque d’ « amalgame avec l’ensemble des musulmans ». François Hollande, lundi, refusait de parler d’ »ennemis de l’intérieur ». Ces discours émollients participent à l’endormissement des vigilances. Il y a, oui, un retour aux années trente. Mais il se lit, ce retour, non pas chez les peuples d’Europe qui craignent l’islamisme chez eux, mais chez les donneurs de leçons qui ne veulent pas voir ce nouveau totalitarisme coranique. C’est pour se protéger de son intolérance et de sa violente judéophobie que 7 000 Français juifs ont quitté la France en 2014, nous alertant ainsi du pire.

    Le pire est là: les loups sont entrés dans Paris. Les belles âmes, qui  insultent les lanceurs d’alerte et refusent de voir les faits, se rendent complices de l’islamo-fascisme qui nous a déclaré la guerre.

    Car ce mercredi, la France est en guerre. En guerre civile peut-être, demain.

    Son ennemi est l’islam radical, l’islam politique, l’islamisme djihadiste.

    « Nous avons vengé le prophète », auraient crié les tueurs. L’ennemi n’est évidemment pas l’ensemble des musulmans, dont beaucoup sont bien sûr horrifiés par ce carnage contre des journalistes. Mais ceux-là doivent, toute affaire cessante, descendre massivement dans les rues pour se désolidariser enfin clairement de ceux qui ont la même religion qu’eux et qui appliquent ses préceptes à la lettre. En 1954, en Algérie, l’Armée de libération nationale ne comptait pas plus de 800 hommes ; ils ont réussi à faire plier la République huit ans plus tard. Les djihaistes français ne sont guère plus nombreux mais ceux-là sont tout autant déterminés à nous humilier, à nous soumettre à l’islam et à faire taire la liberté d’expression. C’est pourquoi il est urgent que les esprits se réveillent enfin et cessent de se réfugier dans le confort de l’apaisement, du pacifisme et des bons sentiments. Ces attitudes sont des lâchetés. Refuser de répondre à une guerre déclarée serait la pire des capitulations. Dans ce domaine, la France s’est assez humiliée par le passé.

    (1) Parmi eux: Wolinski, Cabu,Tignous, Bernard Maris, et mon ami Charb, avec qui j’avais toujours plaisir à débattre sur LCI chez Valérie Expert.

    Ivan Rioufol

    Source


    votre commentaire
  • Sur une école d'Ajaccio, un drapeau français brûlé et remplacé par celui du Maroc

    Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 19/01/2015 

    Au cours du week-end à Ajaccio, un drapeau français a été décroché du fronton d'une école maternelle puis brûlé. L'emblème national a ensuite été remplacé par un drapeau marocain. Pour l'heure, l'acte n'a pas été revendiqué. 

    Sur une école d'Ajaccio, un drapeau français brûlé et remplacé par celui du Maroc

     Selon Corse-Matin, l'acte aurait eu dans la nuit de dimanche à lundi.

    La surprise a été totale ce lundi matin pour le personnel de l'école maternelle des Jardins de l'empereur, à Ajaccio. Alors qu'il était accroché au fronton de l'établissement, un drapeau français a été décroché durant le weekend, rapporte ce lundi une source proche de l'enquête. Ce dernier a ensuite été brûlé puis remplacé par un drapeau marocain, frappé de l'étoile verte du royaume chérifien. Selon Corse-Matin, l'action se serait déroulée dans la nuit de dimanche à lundi. 

    Le drapeau tricolore ornait la façade de l'école des Jardins de l'empereur, un quartier à forte population d'origine maghrébine, sur les hauteurs d'Ajaccio. L'emblème national était accroché entre ceux de l'Europe, bleu à étoiles dorées, et de la Corse à tête de Maure. 

    Un acte passible de 7500 euros d'amende et six mois de prison

    Une plainte a été déposée et une enquête ouverte par la Direction de la sécurité publique de Corse-du-Sud qui a procédé aux premières constatations. Les enseignants ont été appelés par les syndicats à débrayer ce lundi après-midi pour protester contre cette action. 

    Qualifié d'outrage à un emblème national, la destruction d'un drapeau français constitue, depuis 2003, une infraction passible de 7500 euros d'amendes et de six mois de prison si le geste a été perpétré en réunion. De nombreux drapeaux tricolores ont été brûlés durant ce week-end lors de manifestations anti-françaises pour dénoncer les caricatures du prophète Mahomet dans le journal satirique Charlie Hebdo, notamment au Niger et au Pakistan. 

    La destruction de drapeaux français est très rare en Corse. L'un d'eux avait avait été brûlé sur le fronton d'une mairie de Haute-Corse en 2012. Cette action n'avait pas été revendiquée. 


    votre commentaire
  • Petit billet de PN 9A..  

    Non je ne suis pas raciste ,mais réaliste ..

    Il faut avoir la franchise de ses actes et non en faire du commerciale avec de belles paroles de louange pour abreuvé  les veaux ou maintenant devenus les moutons dociles de Charlie..

    Non je ne suis pas raciste ,mais réaliste ..Non je ne suis pas raciste ,mais réaliste ..Aucun homme ou femme politique résoudra le problème ..Nous avons vue tous les moutons du 11 Janvier suivant sagement leurs complices de destruction du pays France ..OUI EUX rigolent de vos comportement d'abaissé a chaque moment la culotte ..Je vous souhaite de continué mes braves gens ..

    Que se soit d'envoyez un courrier à l’Élysée ,L'UMP et autre Parti même de gauche,personne en ait le courage de vous répondent  ..OUI j'ai envoyé un courrier à tous les partis ..Seul un représentant de l'UOIF et le PDF ,ma répondu avec respect ..Voila votre comportement mesdames messieurs chef de parti Français ..Vous êtes là que pour l'oseille ,ni plus ni moins ,c'est une mauvaise graine qui venait manger le pain des Français qui vous le dis haut et fort à tous  ..

    Français,voici les graines que vous avez semés depuis tant d'années , la récolte commence et être fabuleuse ,les fruits auront à votre égard un gout amer,ils ont raisons ,ils sont chez eux ,ils sont Français ,ils vous  montre bien leurs cartes d'identité  et du drapeau qui ne quitterons en aucun cas  ..Maintenant ils vont faire un pays nouveau et accueillant sur tout point de vu ... Car voyez-vous je vous plains ..Ils vont foutent toute cette classe politique dehors de vouloir s'engraissée toujours  sur le dos de la misère humaine.. Admirez la vidéo ou l'ont interdit certain et pas d'autre ..Cela est la libre expression d'une EX URSS .. Vous avez voulu un régime communisme ..Alors maintenant continuons..  Voyez-vous ils ont voté Hollande ,maintenant ils le haïssent ..

    Dimanche 18 janvier 2015 : le rassemblement contre "l'islamisation de l'Europe" à l'initiative de Riposte Laïque et de Résistance Républicaine (et auquel devaient participer la LDJ et Kop of Boulogne et où devaient intervenir des membres de PEDIGA Allemagne) a été interdit par la Préfecture de Police de Paris.
    Le contre rassemblement pour dénoncer l'islamophobie a été autorisé et maintenu, rassemblant divers groupes et associations à la Fontaine des Innocents de Paris.


    votre commentaire
  • Au Pakistan, une délégation se rend chez le consul de France. Plus de 2000 personnes ont manifesté dans la plus grande ville du pays, Karachi. Une délégation de pasteurs chrétiens s'est jointe à eux pour montrer leur solidarité avec leur compatriotes musulmans. Ailleurs dans la ville, des dizaines de membres du parti Tehreek-e-Insaf ont défilé contre l'hebdomadaire satirique français. Une délégation s'est rendue à la résidence du consul général français, lui remettant une résolution demandant à Paris d'interdire le magazine «pour propagation de la haine religieuse à travers le monde».

    VIDEO. Pakistan : nouvelles manifestations anti-Charlie Hebdo


    votre commentaire
  •  Pontoise : à 13 ans, elle voulait partir en Syrie épouser un djihadiste ...

    Une collégienne en fugue a été interceptée dans le quartier de Marcouville chez un jeune rencontré sur Internet, qui l’hébergeait depuis dimanche.

    AtaM3tg

    Le voyage pour la Syrie a tourné court à Marcouville. Une collégienne de 13 ans, originaire de Haute-Marne, a été interceptée en route pour faire le jihad alors qu’elle espérait rejoindre ce pays en faisant étape à Pontoise. Elle a été placée en foyer dans l’attente de regagner sa région d’origine.

    Le jeune homme de 18 ans qui l’a aidée dans son entreprise, notamment en l’hébergeant provisoirement, a été incarcéré jeudi soir à l’issue de sa garde à vue et de sa mise en examen par un juge d’instruction. Le parquet de Pontoise a ouvert une information judiciaire pour soustraction de mineur, a précisé hier soir le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier.

    L’affaire débute dimanche, à Chaumont, en Haute-Marne quand la mère de l’adolescente découvre que sa fille n’est pas rentrée à la maison. Elle alerte les services de police, et une procédure est ainsi ouverte. Elle permet aux policiers de Cergy de remonter jusqu’à un appartement de la cité de Marcouville, à Pontoise. C’est là que la jeune fille, élève en classe de 4 e, s’est installée après avoir quitté Chaumont, dans l’attente de son départ pour la Syrie, qui aurait pu avoir lieu très rapidement. Mardi, au petit matin, les policiers ont investi l’appartement de Marcouville. L’adolescente était sur place.

    Les cinq autres occupants des lieux ont été placés en garde à vue. Des mesures qui ont été levées rapidement, hormis celle concernant le jeune homme qui lui est venu en aide. Sur instruction du parquet de Pontoise, les enquêteurs de l’antenne police judiciaire de Cergy ont alors été saisis de l’affaire.

    Une bibliothèque de livres en arabe importante et des ordinateurs ont pu être saisis au cours de la perquisition. Aucune arme n’a été découverte.

    Convertie à l’islam il y a six mois

    Le parcours de la collégienne ne manque pas de surprendre. Cette jeune adolescente, décrite comme étant de petite taille, au physique d’enfant mais qui s’est aussi montrée agressive et véhémente, issue d’une famille non musulmane, s’est convertie à l’islam il y a six mois environ. C’est sur Internet qu’elle s’est forgée ses connaissances sur l’islam, jusqu’à embrasser des dérives radicales.

    Au fil de ses recherches, elle a lié connaissance avec ce jeune homme de Marcouville, connu pour des actes mineurs de délinquance mais qui aurait aussi dans le passé tenté de rejoindre la Syrie. Il s’était apparemment décidé à accompagner l’adolescente qui avait pour projet d’épouser un jihadiste. Le jeune de Marcouville avait aussi assuré sa famille que les parents de l’adolescente étaient au courant de son hébergement à Pontoise et qu’ils étaient d’accord.

    Les manifestations monstres qui se sont déroulées dimanche dernier à Paris, mais aussi dans de très nombreuses villes de province, en soutien à « Charlie Hebdo » et pour condamner les attentats, auraient été l’élément déclencheur de la fugue. Un départ que sa mère avait anticipé au vu de l’évolution radicale de sa fille. Elle avait ainsi entamé des démarches pour lui interdire de quitter le territoire national.

    http://www.leparisien.fr/pontoise-95300/pontoise-a-13-ans-elle-voulait-partir-en-syrie-epouser-un-jihadiste-17-01-2015-4455429.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    © Gaïa pour www.Dreuz.info


    votre commentaire