• AYMERIC CHAUPRADE ( EX FN) ASSUME SA VIDÉO CONTROVERSÉE ET VA PLUS LOIN ENCORE ....

    A PROPOS DE CETTE VIDÉO

    Interrogé sur LCP, le député européen, qui devrait être prochainement sanctionné par Marine Le Pen, trouve "parfaitement équilibrée" sa vidéo où il dit que "la France est en guerre avec des musulmans".

    Il ne renie rien et va même plus loin. Aymeric Chauprade, eurodéputé FN et ancien conseiller de Marine Le Pen sur les questions internationales, réitère ses propos sur le plateau d’Europe Hebdo, émission diffusée jeudi soir sur LCP à 21h30.

    La semaine dernière, il avait tenu des propos polémiques dans une vidéo diffusée sur Youtube qui lui valent aujourd’hui d’être en disgrâce auprès de la direction du parti frontiste.

    Dans cette vidéo datant du 15 janvier, Aymeric Chauprade explique que "la France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans". Le député européen ajoute qu’une " cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous".

    Sur le plateau d’Europe Hebdo, Aymeric Chauprade justifie ses propos : "Je dis simplement que les totalitarismes se sont formés avec une minorité, au départ. Il y a une minorité de musulmans qui a un projet qui est totalitaire, qui est l’islam radical. Cette minorité active peut convertir une partie importante d’autres musulmans. Et c’est important de faire la distinction."

    Aymeric Chauprade : "Le nazisme était allié avec l’islam radical"

    Alors qu’il est actuellement visé par une plainte de SOS Racisme, l’eurodéputé maintient ses déclarations : "Cette vidéo est parfaitement équilibrée. Je parle de l’islam acclimaté aux nations, qui est l’islam majoritaire. Mais je parle (aussi) de cet islam global, djihadiste, qui se développe. Il ne faut pas se voiler la face : on a un problème avec une partie de l’islam", ajoute le député européen. Aymeric Chauprade n’hésite pas non plus à affirmer que "le nazisme était allié avec l’islam radical. Himmler lui-même avait deux objets fétiches sur son bureau, Mein Kampf et le Coran".

    En face de lui, l’eurodéputée allemande Evelyne Gebhardt dénonce "des idioties". "Reprenez vos cours d’Histoire je vous en prie !", lance cette élue du groupe socialiste européen.

    Les propos de l’eurodéputé ne devraient pas calmer Marine Le Pen, qui envisage sérieusement deretirer à Aymeric Chauprade son titre de chef de la délégation FN au Parlement européen. La présidente du FN avait d’ailleurs demandé aux responsables frontistes locaux de ne pas diffuser la vidéo pour "des raisons juridiques".

    Une directive qui n’a pas été respectée par la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen. La députée FN du Vaucluse avait publié la vidéo sur son compte Twitter.

    Interview menée par Ahmed Tazir

    http://www.lcp.fr/


    Aymeric Chauprade (FN) assume sa vidéo... par LCP


    votre commentaire
  • Oui, nous sommes en guerre ..

    unnamed

    Guy Millière – Enfin, certains mots commencent à être prononcés.

    Lorsqu’on parlait de guerre contre le terrorisme et contre l’islam radical en France au temps de la présidence de George Walker Bush, on se faisait aisément traiter d’abruti, de fasciste ou de raciste. Il est vrai que ces mots étaient employés par George Walker Bush, qui se trouvait qualifié régulièrement par ces épithètes, voire par d’autres, plus infâmes encore.

    Aujourd’hui, c’est Manuel Valls qui parle, et quand bien même il parle comme George Walker Bush, nul ne lui en tient grief

     Le gouvernement français parle même de Patriot Act. Il ajoute Patriot Act « à la française », car tout ce qui se fait en France doit être fait à la française, question d’honneur. Mais il n’empêche : le Patriot Act fait partie des décisions cruciales des années George Walker Bush aux Etats-Unis. Il restera à Manuel Valls à définir un axe du mal, et à dire que les pays qui soutiennent et abritent des terroristes imprégnés par l’islam radical sont complices, et Manuel Valls deviendra, presque, un vrai disciple de George Walker Bush, et un homme dont on pourra penser qu’il prend au sérieux la guerre dans laquelle nous sommes. Je ne m’attends pas à ce qu’il aille jusque là. C’est pour cela que je reste sceptique.

    Je ne m’attends pas non plus à ce que la population française se soulève dans un élan d’indignation légitime et demande que ceux qui ont armé et financé les tueurs qui ont agi à Charlie Hebdo, à Montrouge et au magasin cacher de la porte de Vincennes soient écrasés. La manifestation du dimanche 11 janvier ressemblait plutôt à un rassemblement de « solidarité » avec les morts et de communion nationale autour d’idées très floues : « Je suis Charlie » constitue une identification avec un magazine satirique lourdement et atrocement frappé, et rien de plus. « Je suis policier » marquait une adhésion, rare, à l’action des forces de l’ordre, et rien de plus là encore. Les rares panneaux « Je suis Juif » étaient souvent portés par des Juifs, et quand ils étaient portés par des non Juifs, ne marquaient pas un réel refus actif de l’antisémitisme. La participation à la manifestation de terroristes djihadiste ou de pays soutenant le terrorisme djihadiste n’arrangeait strictement rien et faisait que le tout ressemblait à un gigantesque geste d’apaisement, plus proche de Munich 1938 ou de Madrid après les attentats contre la gare d’Atocha qu’à New York à la mi septembre 2001.

    J’aimerais, je dois le dire, ne pas être sceptique. J’aimerais penser que la population française va, enfin, se soulever. Car l’heure est grave, et il est très tard.

    Cela commence à se dire, mais cela ne se dit pas encore assez : plus de sept cent cinquante quartiers en France, appelés officiellement « quartiers sensibles » sont en réalité des zones de non droit où règnent en maîtres chefs de gangs et imams autoproclamés, et où la culture hégémonique est une contre-culture mêlant islamisme et gangstérisme.

    Cela commence à se dire, mais cela ne se dit pas encore assez : les prisons françaises sont devenus des lieux d’initiation à l’islam radical et des matrices cancéreuses dont sortent des gens qui prennent alors un billet d’avion pour rejoindre al Qaida ou l’Etat Islamique. Et quand ces gens reviennent, ils deviennent Mohammed Merah (qui, en son temps, s’était formé chez les talibans), Medhi Nemmouche, Cherif Kouachi, Amedy Coulibaly, ou ceux dont les noms feront les gros titres quand de prochains attentats surviendront.

    Cela commence à se dire, mais cela ne se dit pas encore assez : des réseaux islamistes sont désormais constitués, et disposent d’armes, de financement, de combattants formés pour tuer, prêts à passer à l’action et qui, parfois, passent à l’action.

    Est-il encore temps pour agir ? Peut-on penser qu’un soulèvement surviendra ? Je doute. Je veux espérer. Même en parlant, largement, comme George Walker Bush, je ne parviens pas à me persuader que Manuel Valls a l’étoffe d’un George Walker Bush.

    D’autant plus que la France n’a pas les moyens des Etats Unis, et que la Maison Blanche est occupée désormais par un homme qui, depuis les Etats Unis eux-mêmes, s’efforce de défaire ce que George Walker Bush avait fait.

    © Guy Millière


    votre commentaire
  • La Grande Bretagne espionne les journalistes français et pas que !

    Et ça ose parler de liberté d’expression ?!! Il faut être d’une hypocrisie maladive et pathologiquement atteint pour oser espionner les journalistes et crier en même temps au principe absolu de la liberté d’expression .

    L’agence du renseignement britannique a intercepté des milliers de mails de journalistes

    Espionnage-GB-Journalistes-FrançaisDe nouvelles révélations d’Edward Snowden, ancien informaticien aux services de la NSA et de la CIA, indiquent que les services de renseignements britanniques espionnaient des journalistes par le biais de leurs échanges par mails. Des milliers de courriers électroniques émis ou reçus par des journalistes de médias importants ont été interceptés.

    Edward Snowden, le lanceur d’alerte à l’origine de la divulgation de détails sur la surveillance de masse par les gouvernements américain et britannique, révèle que le service de renseignement électronique du gouvernement britannique, le GCHQ, aurait espionné des journalistes.

    Il déclare au « Guardian »qu’au court de l’année 2008, des milliers de communications faites par mails ont été interceptées afin de tester une nouvelle méthode de filtrage des informations. Il aurait pour cela piraté les câbles de fibre optique par lesquelles transitaient les informations. Une opération qui n’aurait duré qu’une dizaine de minutes mais qui aurait pourtant suffi à récupérer de nombreuses conversations privées. 

    Les services d’espionnage estiment être dans leur droit

    Ce sont près de 70 000 e-mails de journalistes de presse américaine et européenne qui ont été captés par le GCHQ. Parmi les médias concernés se trouvent d’importants organes de presse tels que le « New-York Times », « The Sun », la « BBC », « Reuters », la « NBC » ou encore le journal français « Le Monde ». Le « Guardian », grâce à qui les révélations d’Edward Snowden ont pu être diffusées, figure également parmi les journaux ciblés par cet espionnage.

    Le GCHQ, forcé de réagir aux accusations portées, n’a pas réfuté les propos du « Guardian » mais a indiqué que: « Toutes les opérations du GCHQ sont menées conformément au strict cadre légal et politique qui garantit que nos activités sont autorisées, nécessaires et proportionnées ». Le GCHQ estime par ailleurs que les journalistes peuvent constituer une « menace » pour la protection de certains renseignements jugés sensibles.


    votre commentaire
  •  AHHH !!! La Coquine 

    MARINE LE PEN : « CHAUPRADE ? CONNAIS PAS… »

    MARINE LE PEN : « CHAUPRADE ? CONNAIS PAS…» Bizarre !!! regardez l'affiche ..

    PAR :ALAIN V .. 

    MARINE LE PEN : « CHAUPRADE ? CONNAIS PAS… »


    Dans son intervention de ce vendredi 16 janvier sur BFM TV, la
    présidente du Front national a tenu à rappeler qu’Aymeric Chauprade « n’est pas un proche »

    Chau comment vous dites ? vous êtes sûr qu’il est député chez moi ?

    Celle qui :

    – l’a fait venir au Front Normalisé,
    – lui a offert la tête de liste aux européennes en Ile de France donc un siège de député européen
    – lui a fait la bise au restaurant où elle fêtait la victoire aux européennes
    – l’a nommé conseiller aux affaires internationales
    – a rencontré des personnalités russes en sa présence et par son intermédiaire
    – l’a laissé être un des orateurs au congrès de Lyon (n’importe qui qui a envie de causer monte à la tribune et vide son sac, c’est évident)

    vient nous dire que Chauprade n’est pas un proche, qu’elle fait la bise au premier venu, qu’elle nomme un type qu’elle connaît vaguement comme conseiller aux affaires internationales, et que les orateurs au congrès de Lyon ont été choisis dans une pochette surprise et certainement pas parmi des « proches ».

    Grotesque ! La Marine vous prend vraiment pour des minus habens, des sans-dents et des illettrés comme le François (qui se ressemble s’assemble)

    Tout cela parce que le Chauprade a dit qu’il y avait un problème avec l’islams – ce que pensent TOUS les électeurs du Front même Normalisé !

    Alain V

    MARINE LE PEN : « CHAUPRADE ? CONNAIS PAS… »

                            « CHAUPRADE ? CONNAIS PAS… »

    Bravo Marine ,comme çà « la messe est dit »…
    Depuis plusieurs semaines Madame Le Pen « jouait », personne ne comprenait son « changement de discours ,de politique », là elle a perdu à ce petit jeu !! Beaucoup ne lui pardonneront pas cette attitude vis à vis de Mr Chauprade, ni les sympathisants ni ceux qui auraient été tenté de rejoindre son parti. Si Mr Chauprade décidait de créer son propre parti, beaucoup le suivrait…Car cet homme le mérite ..

    Nous voyons de loin ce qui se passe en France et je pense qu’il n’y a pas d’autre solution que d’exciser ce cancer – et nous parlons même pas de l’islam, mais du gouvernement de Taubira/Belkacem/Hildago et le reste. Mais maintenant l’alternative du FN au pouvoir commence à être moins attractive.

    Qu'elle fasse attention à ne pas tomber dans le piège de la "normalisation" ,depuis un certain temps ,elle joue bien le jeu de la gauche à chapeau rouge ,qui ferait d'elle une politique comme les autres. Chauprade fait preuve de bon sens dans ce cas-ci.

    Papa Falco..


    votre commentaire
  • Grèce : Marine Le Pen soutient les immigrationnistes, pro-drogues, pro-turcs et anti-familles de SYRIZA !!

    « Il y a une fracture en Europe qui passe par la reprise en main des peuples contre le totalitarisme de l’Union européenne et de ses complices, les marchés financiers. Je suis complètement cohérente. Cela ne fait pas de moi une militante d’extrême gauche ! Nous ne sommes pas d’accord avec tout leur programme, notamment sur le plan de l’immigration. Mais nous nous réjouirions de leur victoire » a déclaré Marine Le Pen dans un entretien au journal de gauche Le Monde. Elle apporte son soutien à un parti idéologiquement d’extrême gauche, qui a multiplié les gages envers le système ces derniers mois, abandonnant son peu de caractère révolutionnaire. Mais à l’image de ce qu’a mis en pratique le gouvernement PS en France, l’acceptation des principales volontés de l'Union Européenne s’accompagnera de violentes attaques contre la société grecque.

    Au niveau européen, la victoire de la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA, Synaspismós Rhizospastikís Aristerás) n’aura aucun impact puisque le parti marxiste a annoncé ne pas vouloir sortir de l’euro, ni de l'UE. Au-delà d’un programme social aussi généreux que démagogique, à l’inverse, la victoire du parti serait une catastrophe pour les Grecs comme pour l’ensemble des Européens : SYRIZA est favorable à une ouverture totale des frontières, ce qui signifie pour la France directement une nouvelle vague d’invasion. Conformément à l’agenda mondialiste, le parti d’extrême gauche lutte contre l’Église, est également favorable à la légalisation des drogues, ainsi – ce qui ne déplaît sans doute pas à de nombreux cadres du Front national – à la destruction de la famille et du mariage par son ouverture aux déviants sexuels. Le parti d’extrême gauche a fait sienne également l’idéologie du genre.

    « Nous soutenons pleinement le droit à l’autodétermination en matière de sexualité et du choix du sexe, ainsi que l’établissement des mariages civils entre personnes de même sexe avec la reconnaissance de l’égalité des droits et de l’identité de genre » avait annoncé le parti en 2013.

    Le programme de SYRIZA est totalement empreint d’un esprit gauchiste que ne renierait pas Jean-Luc Mélenchon. Ainsi en 2012, SYRIZA, parmi ses 40 points prioritaires, proposait de « changer les cours de formation de la police afin de souligner les thèmes sociaux tels que l’immigration, la drogue et les facteurs sociaux ».

    En politique militaire et étrangère, soulignons encore que le parti d’extrême gauche, alors que la Grèce est au cœur des tensions géopolitiques en Europe, réclame la « restriction drastique des dépenses militaires », et encore la « négociation d’un accord stable avec la Turquie ». La Turquie occupe depuis plus de 40 ans l’île de Chypre, lors d’une attaque qui fit plus 2.300 morts et disparus, plus de 2.400 blessés et, depuis plusieurs siècles, une part importante du Bosphore en terre européenne.

    Source


    votre commentaire