• Et les musulmans dans l’armée française, vous y avez pensé ?

    Jean Claude Bourret : « j’ai pris ce matin mon petit-déjeuner avec le Ministre de la Défense, m Le Drian. »

    unnamed

    Je lui pose cette question :

    Monsieur le Ministre, avez vous envisagé que des militaires français de confession musulmane puissent retourner leurs armes contre la France ?

    réponse : oui.

    http://www.dreuz.info/


    votre commentaire
  • Par: Pieds Noirs 9A..

    Article N°1865 du 04 janvier 2015..

    Ont vous avez prévenus le grand danger ...

    Ont vous avez prévenus en 1962 à ce jour ..Ne dites pas le contraire !!! .

    Ont vous avez prévenus ,

    Ont vous avez prévenus ,

    Ce jeune petit marocain a 13 ans ,il a était en Syrie 

    L'islam, massivement implanté aujourd'hui en Belgique, en France et dans toute l'Europe de l'ouest, constitue pour ces pays et les populations non musulmanes qui y vivent un énorme danger.

    Donnez- moi un pays musulman qui connait la paix à ce jour

    Donnez- moi un pays musulman qui ne fait pas la guerre avec son propre frère musulman

    Donnez- moi un pays musulman où les femmes ne sont pas traités comme des objets

    Donnez- moi un pays musulman où tu trouves des individus équilibrés.

    Lorsque quelque part dans le monde des musulmans modérés entrent en conflit avec des musulmans durs, ce sont toujours ces derniers qui au final l'emportent, nous l'avons connu en Algérie ,d'une part parce qu'ils se montrent les plus agressifs, mais aussi et surtout, d'autre part, parce qu'ils ont pour eux la légitimité des textes du Coran et de la Sunna, grâce à laquelle ils ne peuvent qu'emporter l'adhésion de la majorité des populations qui voient dans ces textes la parole d'Allah.

    Enfin, et pour cette même raison, la grande masse des musulmans soutiendra toujours, au moins moralement, les actions même violentes et guerrières des musulmans durs. Il n'est qu'à voir pour en être persuadé, la réaction spontanée de nombre de musulmans de France, au soir de l'agression des combattants d'Allah contre les Etats-Unis d'Amérique le 11 septembre 2001, réaction de joie et même d'euphorie publiquement manifestée à Barbès, à Saint-Denis, à Montpellier, Toulouse, Marseille, Lille, Villeurbanne, ou encore dans le 18ème arrondissement de Paris.Et le pire Monsieur Cazeneuve invite des imams Algériens qui sera le plus grand danger de la France ..

    La migration des musulmans dans les territoires non musulmans est une stratégie de conquête dans le but de répandre l’islam pour préparer le djihad. L’objectif est de transformer peu à peu la culture du pays d’accueil de façon à imposer progressivement la charia.

    Le premier stade consiste à faire accepter des activités caractéristiques de l’islam : lieux de prières, fondation d’écoles coraniques, bibliothèques, enseignement de l’arabe,… autant d’activités qui semblent, de prime abord, raisonnables. La mosquée devient le centre de toutes les activités de la communauté, dont l’une des priorités consiste à aider les nouveaux arrivants. Les non musulmans ne perçoivent pas le danger de cette première étape comme le jeunot Maxence ,un enfant de chœur issu du Front National . Pour eux, les mosquées ne sont que des lieux de culte comparables aux églises,uniquement les hommes ont le droit d'y entrée .. Comme ils aurait jamais du prendre de musulmans dans l’armée Française depuis l'indépendance de l'Algérie a part les enfants de Harkis ..demain ils se retourneront contre la France comme 2+2 font 4 ..

    Lorsque la communauté s’est suffisamment soudée, commence alors la lutte pour obtenir un statut spécial et l’application de la charia.

    Les changements du code vestimentaire deviennent de plus en plus nets. On passe du port du hidjab au port du niqab dans les lieux publics, puis à l’abolition de la mixité dans les lieux publics, puis à l’abolition de la mixité entre hommes et femmes musulmans et finalement à la séparation des musulmanes et des non musulmanes. Petit à petit, la population indigène finit par s’habituer à ce qu’elle croit être des applications sans conséquence de la religion. Elle consent aux exigences de séparation entre hommes et femmes dans les lieux publics ou dans les lieux de travail, dans les écoles et les universités, ainsi qu’aux demandes de repas halal, à l’interdiction du porc ou à l’ajout de fêtes musulmanes au calendrier. Or, toutes ces exigences empilées contribuent à donner un statut à la communauté musulmane, la rendant de plus en plus séparée et distincte. Au début, ces pratiques sont présentées comme des accommodements sans inconvénient avec l’islam, s’y opposer étant aussitôt qualifié de discriminatoire. Les musulmans commencent à demander l’abolition de la mixité à certaines heures dans les piscines et les salles de gymnastique, à exiger qu’on n’oblige pas les femmes à dévoiler leur visage pour prendre des photos pour le permis de conduire, à refuser de manipuler ou de transporter des produits contenant de la viande non halal, etc.

    Le but est d’habituer le pays d’accueil aux particularismes des musulmans, à leurs coutumes, à leurs fêtes, à leur code vestimentaire, leur nourriture. Bientôt, l’identité musulmane se durcit au fur et à mesure que les musulmans gagnent du pouvoir grâce à leur expansion démographique. Les mosquées, les écoles, les clubs leur média et leurs organisations se multiplient. La doctrine de la « taqiya » – mensonge et dissimulation stratégique – prend de plus en plus d’importance. Les mahométans cachent leurs objectifs en les faisant passer pour des revendications religieuses légitimes.

    Petit à petit, ils arrivent à modifier en profondeur la culture du pays d’accueil. Lorsque la croissance des communautés musulmanes s’étend sur tout le territoire, leur poids politique aussi : on multiplie les pressions sur les députés pour qu’ils autorisent les tribunaux islamiques : c’est ce qui s’est passé en Angleterre où coexistent maintenant deux systèmes de jurisprudence. Une fois que la charia est autorisée, les musulmans occidentaux doivent se conformer à ses prescriptions plutôt qu’aux lois en vigueur dans les pays d’accueil. Et puis on constate une augmentation des quartiers ou secteur réservés aux musulmans. De telles zones existent partout en Europe.

    Voilà la stratégie de conquête de l’islam : miner les cultures et les valeurs des pays non musulmans et les remplacer par celles de la charia.

     Le monde musulman connaît depuis bientôt 10 ans une révolution au sein de sa communauté : la montée des féministes djihadistes

    Ont vous avez prévenus ,  

    Des gamins de 10 /11 ans que j'ai connus de l'art de défendre ses aïeux Alors Français bon ski et préparons les grandes vacances d'été ..  Inch'Allah..Pieds Noirs 9A.. 


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Personne ne pourra plus arrêter ce qui se lève parce que la seule revendication est celle de la réhabilitation de cette liberté qui donne de la perspective et de la dynamique. Il est devenu impossible pour un Français de vivre dans un pays où on lui dit tout et finalement dicte tout… les hygiénistes comment boire et manger, les médecins comment dormir et marcher, les pédopsychiatres comment élever son enfant, les psychologues comment ressentir, et finalement les politiques comment penser et parler. 

     Il vient un instant dans l’histoire des sociétés où tous les cris individuels, catégoriels, communautaires et corporatistes n’en forment plus qu’un, puissant et inextinguible. Cet instant approche, il marque le croisement rare d’un moment et d’un mouvement, ce moment précis où le jour se lève.

    Ce pays n’a plus besoin qu’on lui espère un changement qui viendrait du ciel… Il est temps pour les Français de se réapproprier une parole trop longtemps abandonnée aux faux clercs légitimes. Cela ne dépend de personne, et il n’y aura ni homme providentiel, ni recours dans ce combat intérieur qui oppose la France à son ombre. La nation est l’agrégation désincarnée des citoyens passés, présents et futurs. Il arrive qu’elle doive se mettre en vibration pour imposer son destin. Ce moment est venu, le jour se lève.

    Voilà le rôle inaliénable d’un leader, qu’il soit président, roi, prince ou premier ministre, proposer une vision et une ambition afin de la faire partager et ainsi redonner une perspective à chacun et donc à tous. Gloire à celui qui aura la force et la clairvoyance de poser ces questions autour desquelles se bâtissent les projets qui dépassent les hommes pour mieux les rassembler : pourquoi devrais-je être fier d’être français ou européen, pourquoi dois-je reverser à l’État plus de la moitié de ce que mon travail me mérite et pourquoi enfin devrais-je accepter les termes d’un contrat social qui ne sert plus aucune ambition commune ??

    Quand l’exécutif s’effondre, que la droite se dilue, que la gauche se fissure et que le système partisan ne vaut plus que par la politique des slogans, vient cet instant rare et précieux où les peuples ont la capacité de reprendre leur destin en mains. Cet interstice, logé entre l’apparente invulnérabilité de la forteresse étatique et la colossale inertie d’une société millénaire semble à ce point mince que personne n’ose s’y aventurer. Et pourtant !!!

    Cet interstice-là est à nous, nos aïeux nous l’ont gagné avec courage, souvent par le sacrifice de leurs vies, en osant dire non à l’ordre établi quand celui-ci ne servait plus l’intérêt commun, mais seulement celui de ses confiscateurs ; cet interstice-là est partout où les citoyens se regroupent pour faire vibrer ce qui transcende les différences et fonde une république, cet interstice-là rayonne aux frontons de nos villes et de notre Constitution, cet interstice-là porte un nom, il s’appelle Liberté.

    Or, la crise que traverse la France aujourd’hui est avant tout celle d’un peuple enfermé et qui peine à s’emparer de nouveau, librement, de son destin. Incarcéré dans 50 ans de bureaucratie, de complexification et de réglementations, le peuple français a peu à peu abandonné le principe pourtant inscrit noir sur blanc dans l’article 2 de la Constitution et qui donne en 11 mots la voie à suivre : « Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

    Enivrés par une révolution qui n’en était pas une, les Français ont tourné la page de 1968 en se jetant corps et âmes dans la consommation de masse, et ont abandonné ce principe fondateur pour jouir de la vie et finalement laisser à d’autres le soin de gérer un pays pourtant ingérable, et ce, jusqu’à institutionnaliser la machine à fabriquer l’élite dirigeante autorisée. Si bien que rendu au seuil du XXIe siècle les Français ont abandonné le pouvoir à des gens qui ne leur ressemblent pas et qui finalement ne les représentent plus.

    La fissure qui se fait jour désormais n’est que la résurgence de cet interstice, né de l’inéluctable décalage entre le peuple et ses élites. Il est d’ailleurs intéressant de constater que nos dirigeants passent leur temps à taxinomier les révoltés qui pointent partout leurs bonnets, leurs sifflets, leurs huées ou leurs pétitions en les classant inéluctablement dans les mêmes sempiternelles et infâmes catégories : les fascistes, les nazis, les racistes, ou de l’autre bord, les bolchéviques, les communistes, les assistés… comme si la révolte légitime n’était plus possible, comme si la souffrance qui se cache derrière n’était plus envisageable.

    Pourtant, la souffrance est là, fille de la pauvreté, de la précarité, du déclassement social, de la peur du lendemain, de la désespérance de 2015 et surtout de la perte de repères et de sens. Loin d’être paralysantes, les questions de la citoyenneté, du modèle de redistribution des richesses, de la fiscalité, de la retraite, de l’autorité parentale, devraient nous amener à faire ce que fait tout corps (social ou physique), s’adapter et évoluer pour vivre mieux. Mais voilà, loin d’évoluer, notre pays se crispe, se recroqueville pour finalement s’agripper à un passé sur lequel repose désormais notre passif.

    La lutte émergente bien qu’encore rentrée est la manifestation de la résistance de la machine étatique et de la recherche de sa sanctuarisation par le statu quo. Or ce statu quo, c’est finalement ce qui étouffe notre pays, incapable de sortir de son modèle pour le façonner de nouveau. Nous sommes devenus tellement soucieux de la préservation de notre emblème que nous en sommes à reparler de frontières.

    Le vent qui se lève est celui du basculement vers un nouveau modèle démocratique. La confiscation de la parole publique par une forme auto-proclamée d’aristocratie intellectuelle portait en elle le germe de sa dégénérescence, désormais inéluctable. Place aux faiseurs, place aux acteurs, place à tous ceux qui font la France quotidiennement et qu’on maintient sous le couvercle de la cocotte bureaucratique. Il est temps que nous nous ré-emparions de la parole abandonnée et de notre capacité à mener notre destin collectif.

    Les changements de modèle se nourrissent de ce qui fait l’essentiel c’est-à-dire la quête d’un nouveau possible et la prise de conscience de l’obsolescence de l’ancien. Ensuite, quelques actes suffisent à tout renverser ..A vous de réagir de votre de l'avenir de votre destin ...

     XAVIER ALBERTI


    votre commentaire
  • Par :Pieds Noirs 9A..

    Article N°1864 du 03 janvier 2015.. 

      L'Algérie vers un peuple de misère ..

    Le Gouvernement algérien face à l’épreuve de vérité croyant l'eldorado a long terme ..Et encore des puits de pétrole grace à ceux qui reste de l'Empire Français ..

    Les cours du pétrole ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis la mi-juin 2014, passant de 115 dollars le baril à 53,68 dollars1. L’Algérie n’a pas su, ni pu enrayer cette descente aux enfers en jouant le rôle qui aurait dû être le sien dans les couloirs de l’OPEP, comme elle l’avait fait en 1989 en appelant à la solidarité des Libyens et des Vénézuéliens et en agissant en concertation avec eux. A l’époque les manœuvres souterraines des Saoudiens et la complicité avérée du chef de cabinet du président Chadl (L. Belkhir)i, n’avaient pu venir à bout de la détermination de quelques dirigeants nationalistes2 de l’époque, soucieux avant tout de sauvegarder les intérêts supérieurs de l’Algérie. Il est vrai que depuis, la conjoncture internationale a complètement changé, après les pseudo révoltes et les guerres civiles suscitées dans le monde arabe ou ils sont jamais content de la société d'ont ils vivent  ..

    Cette nouvelle donne a entraîné la panique au sein du régime algérien qui, pour la première fois depuis 1999, est confronté à une crise financière qui s’annonce rude et durable. Habitués à gérer l’opulence, "les dirigeants actuels ne sont absolument pas préparés ni qualifiés pour gérer la pénurie.Pas plus capable que nos dirigeants Français du tout va bien actuellement."En faussant les chiffres ne dure qu'une parade ..

    Affolés, ils ont vite appelé à des mesures contraignantes visant surtout le peuple3. C’est ainsi qu’il a été décidé de geler complètement les emplois publics. (Leurs fonctionnaires presque tous dans l'armée en majorités)Les grands projets seront arrêtés. Les importations seront réduites au strict minimum et les matériaux de construction ne seront plus importés4. Les programmes de construction de logements dits AADL3 sont gelés. 

    Des instructions fermes ont été données pour une collecte plus efficace et intransigeante de l’impôt, auprès de toutes les couches sociales.

    D’autres mesures plus contraignantes seront probablement prises dans les semaines à venir en 2015, ce qui ne manquera pas d’entraîner un mécontentement général des populations,  (une masse de population  vont encore prendre le bateau ,via chez les cousins de France) pour réduires à subir seules les contre-coups de cette crise, pendant que les hauts responsables qui ont ruiné le pays en dilapidant ses richesses et en détournant des sommes faramineuses, ne sont pas inquiétés. Il en est ainsi, entre autres, de l’ancien ministre de l’énergie, Chakib Khelil et de son bras droit Farid Bedjaoui lourdement impliqués dans des affaires sordides de corruption et activement recherchés par Interpol.

    Quid des affaires judiciaires dites de l’autoroute Est-Ouest, Sonatrach I, II et III, Khalifa, de la Générale des concessions agricoles (GCA), etc etc ??

    Amar Saadani, actuel patron du premier parti au pouvoir se paie le luxe et l’impudence d’acquérir à Paris des biens immobiliers de haut standing, tout en détenant une carte de résidence VIP. Ce sont ces fonds détournés que les responsables devraient s’employer à récupérer...Les bobos " rois du soleil" .

    Les dirigeants actuels ne peuvent en aucun cas faire face à cette situation catastrophique car ils en sont les auteurs et les responsables. Leur déficit de légitimité s’ajoute à leur impuissance intrinsèque découlant de leur incompétence totale à gérer le pays. Dans tous les gouvernements qui se sont succédé depuis 1962, il n’y a jamais eu de ministère de la planification, ni de plan sérieux de développement. Les responsables ont toujours navigué à l’œil nu, sans aucun instrument de mesure, avec un pifomètre entraînant le pays vers la faillite totale, comme ce passe d'ailleurs en France ..Faire deux catégorie des gens du peuple ,les bobos et les assistés, demain SDF .. 

    Une mafia qui a vu le jour et a prospéré sur ce terrain fertile, s’est littéralement emparé du pays et de ses richesses depuis l'indépendance de 1962 . La plus dangereuse est celle du foncier, protégée par ses liens avec de hauts responsables. Elle sévit partout, surtout à Annaba où elle s’est illustrée récemment en ayant exercé des pressions insupportables sur le wali. C’est précisément ce wali qui a été victime d’un infarctus du myocarde et qui en est mort tout récemment après son transfert à Paris. Des voix se sont vigoureusement élevées pour dénoncer cette situation et appeler à l’ouverture d’une enquête judiciaire. D’autres ont carrément fait appel au Chef d’état-major de l’Armée et au DRS pour enquêter sur cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets5.

    Pour illustrer l’incompétence, la gabegie, le népotisme et le populisme des dirigeants, l’exemple du premier ministre est éloquent. Durant la campagne électorale pour un quatrième mandat de Bouteflika, il a prononcé devant les jeunes de Tizi-Ouzou un discours effarant, ouvrant la porte à la banalisation de la fraude sur les projets de l’ANSEJ. C’est ainsi qu’il a fustigé ceux qui s’étaient légitimement offusqués de voir les crédits alloués, détournés de leur destination initiale par les jeunes attributaires et utilisés autrement, notamment en finançant leur mariage. Il les a interpellés en s’écriant : «  Et alors, oui, oui, qu’ils se marient, de quoi vous mêlez-vous ? »6 Incroyable, mais hélas vrai !!!

    Quelques mois après, l’ANSEJ a adressé à ces mêmes jeunes des mises en demeure par exploit d’huissier, les sommant de rembourser leur crédit, sous peine de poursuites judiciaires. D’autres ont carrément été assignés en justice et certains ont tenté de se suicider. Autant des Pieds Noirs,nous voyons pas cela .."Enfin même les colons avec leurs fouets ".. 

    Avant cette crise, le peuple las de tout ce qui s’est passé depuis 1962 et le pire 1992 et complètement résigné, faisait contre mauvaise fortune bon cœur, a choisi d’en rire en recourant à l’humour et à la satire. C’est ainsi qu’un jeu vient d’être mis en ligne sur la toile, ayant pour nom « Faqaqir » une des nombreuses perles attribuées au premier ministre considéré comme un clown en Algérie. Ils sont d’ailleurs tous de ce gabarit. En l’absence d’un chef d’état valide et capable, ces guignols se livrent à toutes sortes d’abus verbaux et factuels ,copie du socialo communiste ..

    Excédé, un chef de parti, Mohcène Belabbas du RCD dira que le pouvoir a décidé de soumettre l’Algérie au gouvernement français7. Comment ne pas le croire quand Hadj Nacer, ancien gouverneur de la Banque d’Algérie abonde dans le même sens en déclarant : « c’est l’Administration française – qui est était de l’Algérie  Française– qui décide du sort du pays… et que le Trésor français qui est tuteur de l’Algérie intervient pour dire que tout va bien avant de préconiser au pays de s’endetter davantage auprès du FMI. »

    Comment s’en étonner quand on observe qu’à son arrivée à l’aéroport de Paris, une délégation officielle algérienne forte de plusieurs ministres, conduite par le premier ministre lui-même, est accueillie par un simple secrétaire d’état. Comment s’en étonner quand le chef de l’état reçoit ses plus proches collaborateurs, dont le chef d’état-major, dans un salon d’une structure sanitaire de l’armée française avec, trônant à l’un des murs, le portrait du président Français ?? Comment s’en étonner quand c’est le premier ministre algérien qui invite Hollande à se rendre en Algérie pour constater de visu l’amélioration de l’état de santé du président invalide ?

    Les responsables de cette tragédie ne s’embarrassent d’aucun scrupule pour trouver d’autres sources de revenus. Ils iront jusqu’à se rallier à la prospection et l’exploitation du gaz de schiste8, avec la bénédiction des Français qui leur vendront leur savoir-faire, alors que ces derniers s’opposent à cette procédure en France. Se soucient-ils des conséquences désastreuses pour l’environnement ?

    Les dirigeants algériens, dénués de tout sens de l’honneur, acceptent cette situation humiliante, parce qu’ils sont conscients de leur absence totale de légitimité et qu’ils ont besoin du silence complice des dirigeants socialistes pour garder le pouvoir. En échange, ils accordent à la France toutes sortes de privilèges, comme l’implantation de Renault à Oran avec des conditions excessivement avantageuses.

    Les dirigeants algériens craignent par dessus tout d’avoir à répondre de tous les abus et crimes commis durant la décennie rouge ayant entraîné plus de 200 000 morts et des milliers de disparus, sans compter les assassinats politiques déguisés en attentats islamistes. L’affaire de Tibhirine entre dans ce contexte ,ainsi d'avoir chassée les pieds Noirs ..

    Bouteflika, au début de son premier mandat, alors qu’il s’employait à asseoir son autorité, dans un bras de fer qui l’opposait aux généraux, s’est exprimé à ce sujet en laissant entendre malicieusement que l’armée y était impliquée. N’a-t-il pas déclaré à un reporter français qui l’interrogeait que toute vérité n’était pas bonne à dire à chaud ? Bien sur comme hollande qui nous ment à chaque tournure..

    En permettant au juge Français Marc Trévidic de se rendre en Algérie et de procéder à l’exhumation des têtes des moines et à assister à leur autopsie en présence de techniciens Français, les autorités algériennes ont enfreint la charte pour la paix et la réconciliation nationale dont l’article 46 prévoit des peines de prison à l’encontre de toute personne qui oserait remettre en cause cette loi. C’est dire que les responsables n’ont cure du respect des textes qu’ils font voter eux-mêmes et qu’ils sont prompts à les piétiner.

    Certains généraux ont la hantise des innombrables dérapages de cette période noire de l’histoire de l’Algérie. Bouteflika le sait et les Français aussi ...,sauf les veaux endormies dans leurs cocons qui croient à tout ce que l'ont leurs dits, sur presses de gauches ..

    C’est pourquoi aucun changement salutaire ne pourra intervenir tant que ce système perdurera.

    Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent dans l’opposition, mais elles ne dénoncent que le président et son entourage, alors que la crise politique et morale est antérieure. Personne, en dehors de rares électrons libres établis à l’étranger et même en Algérie, n’ose s’en prendre aux généraux. Au contraire, ils attendent tous le coup de fil libérateur qui les adouberait, à l’image d’un Mouloud Hamrouche et de beaucoup d’autres, lui-même artisan de la débâcle et tapi dans l’ombre depuis 1991.

    Le peuple gagné par la lassitude, n’a pas bougé jusque là. Les choses pourraient rapidement changer lorsque les difficultés quotidiennes s’accroîtront ; ce qui fait craindre un soulèvement violent avec des conséquences désastreuses. Le dinar poursuit sa chute vertigineuse pendant que les devises étrangères s’échangent sur le marché parallèle à des taux prohibitifs, l’euro ayant atteint 170 DA9. Il est à craindre qu’il atteigne rapidement les 200 DA et même des cimes insoupçonnables.

    Bref, la situation est catastrophique et le changement salvateur ne peut donc venir que d’un changement radical du système dans sa globalité et l’Armée, garante de la constitution et des institutions de la république, devra se délester de ses généraux séniles et corrompus. Dans le cas contraire, elle sera tenue responsable de son incompréhensible et impardonnable inertie face au chaos ambiant.

    1. http://prixdubaril.com/
    2. http://www.youtube.com/watch?v=6cOMzYWNRnc&feature=youtu.be
    3. http://www.impact24.info/?p=3041
    4. http://www.tsa-algerie.com/2014/12/29/info-tsa-le-gouvernement-actionne-son-plan-de-reduction-des-importations-de-materiaux-de-construction/
    5. http://www.tsa-algerie.com/2014/12/29/appels-a-une-enquete-sur-le-deces-du-wali-dannaba-le-silence-genant-du-gouvernement/
    6. http://www.youtube.com/watch?v=40WB3j9SNgY&feature=youtu.be
    7. http://www.tsa-algerie.com/2014/12/24/entretien-mohcine-belabbas-president-du-rcd-le-pouvoir-a-decide-de-soumettre-lalgerie-au-gouvernement-francais/
    8. http://www.tsa-algerie.com/2014/12/28/gaz-de-schiste-en-algerie-retour-sur-un-mensonge/
    9. http://www.tsa-algerie.com/2014/12/24/le-dollar-et-leuro-toujours-au-plus-haut-la-depreciation-du-dinar-se-poursuit/

    La pauvreté s'exprime aujourd'hui au seuil de la mosquée. Il n'y a peut être pas d'autres lieux où d'autres espaces d'expression où le citoyen le plus digne dévoile son incapacité à subvenir aux besoins de sa famille tant la situation est pour lui insoutenable. Un SOS audible et visible devant lequel ils sont appelés à réfléchir longuement sur la condition de vie de nombre de citoyens du nord au sud et de l'est à l'ouest de ce pays. Maintenant regrettent les Pieds Noirs qui avaient tout défriché et ont tout détruit ..

    Pendant la guerre d’indépendance année 62,Ils avaient tous rêver d’une Algérie solidaire, avec une justice sociale, une justice, tout court …Des pépite qui tomberait du ciel ..,que les colons ne mettraient plus dans leurs poches en les jetant dehors, à choisir la valise ou le cercueil ....,ils ont rien vu venir .Comme les Français avec Hollande et depuis plus de 50 ans .. Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire